Oh oui, on parle beaucoup de la rentrée scolaire en ce moment. Comment faire autrement ? Elle approche si vite… On m’a demandé de faire un billet dessus avec des conseils sur comment réussir sa première rentrée, l’entrée en maternelle, et compagnie mais je suis juste une maman comme les autres et moi aussi j’ai beaucoup stressé lors de la première rentrée. Je te l’avais raconté ici et ici : j’ai beaucoup pleuré le jour J. Je connaissais tout ce qu’il y a à savoir mais la Chouquette a craqué face aux pleurs des autres enfants et moi aussi… Alors je voilà ce que je peux t’en dire…

Comment foirer sa rentrée ?

– En se plantant dans la date ! Et oui parfois on pense savoir, on a une idée en tête et bam, c’est pas le bon jour (ça arrive souvent au collège).

– Ne pas entendre le réveil ! Le grand classique qui passe facilement dans l’année, moins le premier jour.

– Se prendre une cuite la veille de la visite de l’école, arriver en retard, renverser son verre (d’eau)… sur sa fille (ça sent le vécu hein…).

– Oublier de poser sa journée pour l’accompagner en famille pour sa première rentrée (et oui ça aussi ça sent le vécu…).

– Partir en retard en oubliant le cartable à la maison (fonctionne aussi avec le doudou, la tétine, les vêtements de rechange). (et ça… aussi mais ouf, pas le jour J !)

Bon allez, quelques conseils quand même !

premiere-rentree-en-maternelle

Les conseils pour réussir sa première rentrée

Bon déjà, pour info, la rentrée, c’est le lundi 2 ! Nannnnn j’déconne, c’est le mardi 3 (la blague trop pourrie !).

On prépare les vêtements, les chaussures, les mouchoirs (oui on va voir pourquoi un peu plus bas) et le sac (avec le doudou et la tétine si on a le droit) la veille. On a bien sûr pensé à les étiqueter (tu peux lire mes tests Ludilabel et C-MonEtiquette si ça te dit).

On couche l’enfant tôt, avec une belle histoire pour l’aider à s’endormir paisiblement.

On n’en fait pas tout un foin mais on a quand même pris le temps de lui expliquer ce qu’était la rentrée, ce qu’il allait faire, … Bien lui rappeler que papa et maman partiront et viendront le rechercher à la fin de la journée. C’est important qu’il comprenne que ses parents ne l’abandonnent pas, que c’est un passage obligé, qu’il va peut-être trouver difficile au début mais qu’il va s’éclater, découvrir de nouvelles choses, se faire plein d’amis ! C’est parfois plus facile pour les enfants qui étaient gardé en collectivité mais pas forcément.

On ravale ses larmes, on cache son stress qui est communicatif. Le jour J, on l’encourage, on résiste aux larmes (j’ai eu beaucoup de mal…) et on ne reste pas trop longtemps. On reste juste le temps nécessaire, on fait un bisou, un câlin et hop, on y va.

Et là paf, tu sors les mouchoirs (je t’avais dit que ça servirait…).La première fois, c’est assez difficile. Je ne te le cache pas, je me suis collée les lunettes de soleil sur le pif pour pas qu’on ne me voit pleurer…

Et smile ! d’ici quelques semaines, tout le monde va adorer l’école !

Et toi ? la première rentrée ? qui a pleuré ?

Image Map
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Commentaires

9 Comments on Réussir sa première rentrée (…ou pas)

  1. labucheauchocolat
    29 août 2013 at 10 h 57 min (3 années ago)

    Ça, vas être la première rentré de mon grand en petite section, et je me suis toujours dit, mais non moi ça me fera rien du tout, je sais qu’il vas trop aimé, on sera tout les deux content. Ouai beh j’aurai du tourné 7fois ma langue dans ma bouche avant de sortir une ânerie pareil. Je suis allé l’inscrire il y a deux jours « cause déménagement changement de ville et tout et tout » et la ça commence au moment de remplir la petite feuille, je sens la petite boule de stress s’empare de mon ventre et je me prend un coup de vieux une fois fini et de me retrouver au rayon des fournitures scolaire, me voila moi maman de 24ans pour qui les rentrées scolaire c’était il y a pas si longtemps, du coté des mamans à fouiner pour trouver les petites affaire, à chercher pendant 20min un gros classeur à levier, voir mon fils tout fous devant les cartables, je veux pas que mon fils grandisse :'( et la bah j’appréhende Mardi 3 septembre 2013 je prend conscience que j’aurai plus mon petit bout toute la journée avec moi « je suis en congé parental » mon fils n’a jamais était séparé de moi, enfin si pour voir sa mamie et encore le plus souvent j’étaie la. Donc oui j’appréhende vraiment la rentrée et je sens qu’une fois mon petits monstre en classe je vais lâcher les larmes

    Répondre
    • Milie
      29 août 2013 at 22 h 02 min (3 années ago)

      J’ai beaucoup appréhendé la première rentrée d’autant qu’on a su seulement une semaine avant la rentrée qu’elle était acceptée. Je ne l’avais jamais laissée à garder 😉
      C’était plus dur pour moi que pour elle finalement 😉
      Tu viendras nous raconter 🙂

      Répondre
  2. colleau
    29 août 2013 at 11 h 05 min (3 années ago)

    3 enfants dont 3 styles différents :

    Elisa mon aînée, grande première, elle nous a bluffer car elle s’est installé à la table de dessin pour faire un joli bonhomme (on ne savait même pas qu’elle savait faire des bonhommes, c’te honte) ; Eryne quand à elle ne nous a même pas dit au revoir, limite elle nous a sorti de sa classe un coup de pied au derrière , et cette année ce sera le tour du ti dernier (je sens que pour le coup le mouchoir ne sera peut être pas une option pour moi …)

    Répondre
    • Milie
      29 août 2013 at 22 h 03 min (3 années ago)

      Ici elle était vraiment super contente dans sa classe mais à force de voir les autres pleurer… elle a craqué. Pour la deuxième année, limite elle m’a ignorée lol

      Répondre
  3. Zak
    29 août 2013 at 14 h 40 min (3 années ago)

    Je me suis souvenu avec cet article de mon premier jour à l’école. C’était un nouveau monde où j’ai découvert toute seule. La personne qui m’a accompagné jusqu’à la porte de l’école, n’était ni mon père ni ma mère. C’était simplement un ami de mon père. Il m’a laissé seule devant la porte de l’école. Je me souviens d’un sentiment bizarre qui m’a envahi à ce moment. J’ai senti un peu perdu mais j’ai osé franchir la porte et entrer dans ce monde en vue de le découvrir. Ce sentiment a fait de moi une personne plus forte. Je remercie ma famille qui m’a laissée toute seule ce jour-là. Mais, croyez-moi, si je serai une mère, je préparerai avec conscience pour le jour de la rentrée de mes enfants.
    Zak Dernier article de..ouvrir compte bancaireMy Profile

    Répondre
  4. Coignet Christelle
    29 août 2013 at 18 h 55 min (3 années ago)

    Et la rentrée en tant que jeune femme qui reprend le boulot après ses vacances????? ça se passe comment???? 😉

    Répondre
    • Milie
      29 août 2013 at 22 h 06 min (3 années ago)

      Un peu pareil, t’évite de te prendre une cuite la veille, d’oublier le réveil, …

      Répondre
  5. Anne-Estelle
    2 septembre 2013 at 14 h 09 min (3 années ago)

    Et moi je savoure d’avoir ma fille encore pour moi 🙂 Je relirai ton article dans 1 ou 2 ans 🙂 Sûrement pour me faire rire pour oublier la boule au ventre 🙂

    Répondre
    • Milie
      2 septembre 2013 at 14 h 21 min (3 années ago)

      Profites-en bien !!!

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






Coche cette case pour qu’un lien vers ton dernier article apparaisse