Il y a une chose dont je ne peux pas me plaindre, c’est du partage des tâches ménagères à la maison. J’ai toujours eu horreur de faire le ménage et je suis plutôt du genre bordélique. Je ne m’en suis jamais cachée et mon mari m’a épousée en connaissance de cause (je te rassure, j’ai d’autres qualités hein). Alors chacun fait ce qu’il peut à la maison. Pour la lessive, c’est pareil, on se débrouille. Généralement, c’est plutôt moi qui m’en occupe parce que la plupart des vêtements sont à moi (mon mari a un service de pressing pour une partie de ses vêtements de travail) et j’aime bien prendre soin de mes collants ou de ma lingerie. Mon mari va plutôt s’occuper de la serpillière ou de nettoyer la litière. Bref on s’arrange !

partage des tâches ménagères en 2016

Merci belle-maman d’avoir bien éduqué son fils !

Les publicités ? On les critique souvent ! Elles cherchent à nous faire acheter tout et n’importe quoi à tout prix. Mais parfois, elles véhiculent aussi des messages forts. C’est le cas de cette dernière campagne Ariel #PartageDesTaches sur le partage des tâches ménagères. Je l’avais déjà vue sur internet et je l’avais trouvée très belle.

Un père qui voit sa fille galérer avec les tâches ménagères dans sa vie de femme, d’épouse et de mère. Je la trouve si triste… Et c’est malheureusement la réalité du quotidien de beaucoup de femmes aujourd’hui. Les mœurs changent petit à petit, c’est vrai, mais ça prend du temps.

Cette campagne a d’autant plus d’impact qu’elle est indienne au départ, pays où les inégalités sont d’autant plus marquées.

En onze ans, le temps moyen journalier consacré par les femmes au travail domestique a baissé de 22 minutes, passant de 3h48 en 1999 à 3h26 en 2010, celui des hommes a augmenté d’une minute, de 1h59 à 2h.

J’aime que les marques s’engagent. Certes, c’est rare mais ça commence à arriver et on ne peut que les féliciter pour leurs prises de position. Clairement, ça change des ces publicités sexistes où une femme se déshabille pour faire vendre un yaourt.

Le partage des tâches en 2016

En moyenne, les femmes consacrent 3h26 par jour aux tâches domestiques (ménage, courses, soins aux enfants, etc.) contre 2h pour les hommes, selon l’Insee (données 2010).

Avec ces simples chiffres, on ne peut pas en déduire grand chose. Je vais me faire hurler dessus mais une femme au foyer peut-elle imposer à son mari qui rentre du travail de passer l’aspirateur ? A l’inverse, l’homme peut-il s’absoudre de toute tâche ménagère au prétexte que LUI, il travaille (sous-entendu que la mère au foyer glande toute la journée). On en revient plus ou moins à cette question qui faisait tant polémique il y a quelques mois : Mère au foyer est-il un métier ? Et si on parlait des pères au foyer ? Souffrent-ils de ces mêmes inégalités ?

Franchement, j’ai du mal avec les généralités, elles me gonflent. Chaque famille est différente et ce qui convient à l’une ne convient pas à une autre.

Par contre, quand je lis qu’en moyenne, en France, dans un couple où les deux travaillent, que la femme s’occupe de 80% des tâches ménagères, je m’interroge sérieusement…

Et c’est à nous, mamans de la prochaine génération, de changer cela en éduquant nos enfants !

Source des chiffres : Observatoire des inégalités

article-s-bleu

Image Map
Rendez-vous sur Hellocoton !

Recherches :

on en est où? (3)

Commentaires

Commentaires

10 Comments on Le partage des tâches ménagères, on en est où ? (Campagne Ariel)

  1. peggy vanderhispallie
    27 juillet 2016 at 10 h 57 min (4 mois ago)

    coucou mdr il y a des chooses qui ont du mal a changer aussi facilement vive l’empancipation mdr
    j’avoue que ici c’est beaucoup moi aussi mais papa est chauffeur routier
    bisous belle journée

    Répondre
    • Milie
      27 juillet 2016 at 11 h 22 min (4 mois ago)

      Oui voilà, c’est ce que je disais dans le billet. Selon la situation, on ne peut pas demander l’égalité 7 j / 7 😉

      Répondre
  2. soso59160
    29 juillet 2016 at 21 h 18 min (4 mois ago)

    chez nous c’est surtout moi qui m’occupe des tâches ménagères… en même temps je ne travaille pas…. mais mon mari passe souvent l’aspirateur le week end…. et je suis aussi très très bordélique et lui plutôt très très ordonné donc quand il n’en peut plus, il range…
    les enfants c’est encore autre chose… le minimum syndicale c’est le débarrassage de la table…. et le rangement des jouets/ de la chambre… le grand aide aussi pour les poubelles et la petite pour la vaisselle…
    mais dur dur de bien les éduquer et surtout de répéter 10 fois par jour la même chose…

    Répondre
    • Milie
      29 juillet 2016 at 23 h 13 min (4 mois ago)

      Je suis bordélique aussi 😉

      Répondre
    • Milie
      2 août 2016 at 15 h 52 min (4 mois ago)

      Bonne remarque 😉

      Répondre
  3. Cathy Zanella
    2 août 2016 at 3 h 06 min (4 mois ago)

    Hello,
    Alors franchement je suis tout à fait d’accord avec ton article. Chaque famille est différente et c’est à nous de faire changer les mentalités. Ici je n’ai pas à me plaindre, comme je te le disais sur Facebook. Je suis comme toi assez bordélique, mais mon mari préfère que je sois à côté de lui plutôt qu’en train de faire du ménage à gauche ou à droite.
    En tout cas c’est vrai qu’il y a de quoi s’interroger sur ces 80%…
    Voili voilou, bonne soirée.

    Répondre
    • Milie
      2 août 2016 at 15 h 52 min (4 mois ago)

      Après j’avoue être super bordélique :p

      Répondre
  4. Lucile de Guinzan
    25 août 2016 at 13 h 20 min (4 mois ago)

    Un sujet qui me tient à coeur car j’ai été élevée par une mère au foyer qui faisait vraiment tout et un papa qui bossait (certes beaucoup), c’était le contrat entre parents et il fonctionnait très bien pour eux, mais je me suis toujours dit que je ne voulais pas le reproduire ! Or depuis que mon baby boy est né et que je ne travaille plus, c’est bien ce qu’il se passe… Et pourtant ce n’est pas du tout que mon chéri pense que ce n’est pas à lui de participer aux tâches mais forcément ça se fait naturellement comme ça quand un travaille et l’autre non… Nounou en septembre et reprise du boulot pour moi, on va voir comment ça va s’équilibrer !

    Répondre
    • Milie
      31 août 2016 at 21 h 53 min (3 mois ago)

      Chacun doit trouver son équilibre. Il est certain que quand l’un est à la maison et que l’autre travaille en extérieur, on attend de celui qui est à la maison qu’il en fasse un peu plus, question de facilité. Ce qui ne signifie pas qu’il doive tout faire 😉

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






Coche cette case pour qu’un lien vers ton dernier article apparaisse