Blogueuse et Geek(ette)

Maman, blogueuse, freelance : créatrice de contenu digital

17 juin 2019
Maman blogueuse freelance et créatrice de contenu digital, Toulon, mon métier

Régulièrement on me demande ce que je fais dans la vie. Il y a quelques jours à peine, on me posait encore la question sur Instagram : « tu vis de ton blog ? ». Quand je dis « encore », ce n’est pas dans un sens négatif mais dans le sens où cela revient souvent. La question pourrait paraître banale et simple. On rencontre quelqu’un, on discute, on en vient à parler de son métier. La réponse l’est un peu moins.

Pendant longtemps, j’ai été gênée de dire ce que je faisais : j’étais blogueuse. Oui j’avais un blog mais en plus je vivais de mon activité sur ce blog, donc j’étais vraiment blogueuse, c’était mon métier. Sauf qu’il y a quelques années, c’était encore un univers inconnu de la plupart des gens. Avoir un blog, c’était synonyme de faire des selfies toute la journée dans la tête des gens. C’était le skyblog …

Je ne ressentais pas de honte à être blogueuse, au contraire, je kiffe ce que je fais, mais ma réponse appelait toujours un regard intrigué (et perplexe), des questions (et des incompréhensions). Comme je n’avais pas envie d’entrer dans les explications et que je souhaitais garder un minimum d’anonymat sur mon blog, je disais simplement que je travaillais sur internet, sans rentrer dans les détails.

Aujourd’hui, les mentalités ont évolué, moi avec. Je trouve que c’est plus simple d’en parler.

A lire aussi : Je suis blogueuse professionnelle (je crois)

Mon travail : la création de contenu digital

Alors si vous vous demandez en quoi consiste mon job, voici quelques exemples de ce que je fais :

  • Création de contenu éditorial (essentiellement la rédaction d’articles sur mon blog mais parfois sur d’autres supports comme des blogs d’entreprise).
  • Photographies, retouches et création de visuels.
  • Réalisation de divers projets : recettes, DIY, voyages …
  • Création de contenu digital pour Instagram : photos et légendes mais également les stories.
Maman blogueuse freelance et créatrice de contenu digital, Toulon, mon métier

A côté de la création de contenu, il y a également toutes les tâches communes aux freelances : le traitement des mails, la facturation qui sont à faire quotidiennement et mes déclarations de revenus que je fais mensuellement. Je suis auto-entrepreneur et j’ai choisi de m’acquitter de mes charges au mois.

Il y a également toute la partie technique à gérer. C’est la partie invisible qui prend beaucoup de temps.

Je fais tout seule et ça représente une forte charge de travail. Généralement je me mets devant l’ordinateur à 8h30 et je le ferme vers 22 heures et il m’arrive souvent de manger devant en bossant devant l’ordi quand je suis seule. Je ne suis pas vraiment bien organisée donc en travaillant sur une meilleure planification de mes activités, je pense pouvoir réduire mon temps de travail pour me consacrer à d’autres projets et développer mes compétences. J’aime ce que je fais, j’adore ça, il faudrait juste que je m’organise mieux.

Et on en vient justement au point suivant, le travail à la maison.

Maman blogueuse freelance et créatrice de contenu digital, Toulon, mon métier #blogueuse #maman #freelance #contentcreator #blogging #socialmedia #bloguer #organisation

Travailler à la maison

Vous pouvez commencer à rire.

Il y a les blogueuses pro et organisées qui ont un espace de travail super instagrammable avec un Mac dernier cri, des affiches, des jolis carnets un petit bouquet de fleurs fraîches (ça ressemble au fond d’écran de mon ordi) et il y a moi…

Moi avec mon ordinateur pourri qui rame toujours et qui travaille assise par-terre dans son salon et qui prend des notes sur des bouts de papier que je perds.

Pourquoi je fais ça ? Ca dénote d’une manque d’organisation, c’est certain et c’est un point sur lequel je dois absolument m’améliorer.

Mais mon petit espace de travail, je m’y sens bien. Quand on a emménagé dans cet appartement, j’ai commencé à m’installer dans la salle à manger pour travailler. Et pour une obscure raison, j’ai fini par terre sur le tapis. (Bon en fait, vous voulez la vérité ? C’est quand TF1 a commencé la diffusion de ses téléfilms de Noël !).

Souvent, j’ai mal au cul lol J’adorerais me reprendre un petit bureau et surtout (surtout) une vraie chaise de bureau bien confortable. Avant j’avais un gros fauteuil en cuir, j’étais trop bien dedans. Après je suis devenue maman et mon bureau est devenu la chambre de ma fille.

Aujourd’hui, j’aurais du mal à repartir m’enfermer seule dans un bureau. J’aime mon petit espace de travail à la maison. J’ai acheté des poufs de sol sur lesquels je m’assois, un support d’ordinateur portable (Ikea) que je pose sur mes genoux et ma souris verticale pour préserver mon bras et ma main. Et c’est darty mon kiki !

Et surtout, j’aime être entourée de ma fille et de mon mari quand ils sont à la maison. Certes parfois c’est chiant et ça nuit à ma concentration mais dans ce cas, je mets un casque sur mes oreilles, un peu de musique et je peux travailler tranquillement.

J’envisage de m’inscrire une ou deux fois par semaine dans un espace de coworking. Parce que finalement, mon plus gros problème dans le fait de travailler à la maison, c’est d’être désorganisée mais autant physiquement que mentalement. C’est à dire que je vais commencer la rédaction d’un article, puis lancer une machine à laver, prendre une photo, passer l’aspirateur, faire caca, répondre au téléphone, et je pourrais continuer à liste des dizaines et dizaines d’activités qui s’enchaînent ! Il faut que j’apprenne à faire les choses au fur et à mesure et à terminer une tâche avant de passer à une autre.

A suivre donc …

Et voilà, vous en savez un peu plus sur les dessous du blog et de mon travail.

Collaboration

Commentaires

Commentaires

A lire aussi

8 Comments

  • Reply madamezazaofmars 17 juin 2019 at 22 h 51 min

    Moi c’est l’inverse, les gens pensent que je vis de mon blog mais pas du tout.
    La je cherche a me lancer en freelance vu que j’ai quand même fait pas mal de rédactionnel et autre mais je patine dans la semoule
    A suivre aussi 😉

    • Reply Milie 20 juin 2019 at 15 h 57 min

      Mais mince, t’étais partie dans mes spams toi 🙁

      Comme je disais plus haut, moi aussi. Je manque de temps et pourtant j’aimerais que cette partie se développe un peu plus : créer du contenu pour les autres.

  • Reply Marianne Zombai 18 juin 2019 at 10 h 31 min

    Coucou 🙂 sympa l’article et nous faire découvrir ton univers!!

    • Reply Milie 20 juin 2019 at 15 h 52 min

      Avec plaisir !

  • Reply julesetmoa 18 juin 2019 at 11 h 40 min

    J’adore ton article!! si ca peut te rassurer (ou pas), je vis exactement la même chose mais au boulot !!! je passe du coq à l’âne tout le temps, entre le pro, la famille, le blog (pas du tout pro pour le coup). MAIS je ne desespère pas d’être un jour beaucoup mieux organsiée :p

    • Reply Milie 20 juin 2019 at 15 h 52 min

      C’est épuisant et on perd tellement de temps à faire ça !
      Mais pourquoi on continue ?? ha ha ha !!

  • Reply www.avecunk.be 19 juin 2019 at 10 h 54 min

    Ahahaha je crois que c’est ce que j’aime le plus chez toi, le naturel !
    C’est sympa d’en savoir un peu plus 🙂 Je me suis toujours demandé ce que c’était vraiment « créatrice de contenu »
    Si ca se limitait à son propre blog ou si on le faisait aussi pour des clients exterieurs.

    Je suis un peu pareil, (même si je suis loin d’être pro comme toi, je suis une mini-mini), en général je bosse pour le blog au boulot, c’est mal je sais 😀
    Sinon, dans mon fauteuil devant Netflix. Mais j’ai beaucoup de mal parce que mon esprit vagabonde. J’arrive pas à être organisée, à me tenir a une ligne éditoriale ou encore à plannifier… 😀

    • Reply Milie 20 juin 2019 at 15 h 55 min

      C’est un mot plus joli que « influenceuse » que je déteste.
      Pour ce qui est de savoir à quoi ça correspond, je crois que ça dépend des personnes en fait 😉
      Le plus souvent c’est pour moi. Je manque de temps pour bosser avec des clients « extérieurs ». Justement parce que je ne m’organise pas bien.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.