Voyages

La poissarde des vacances ! 1 : les amoureux maudits

23 juillet 2018
Les ratés des vacances

Dans la vie, on a toujours plus ou moins de chance et certains ont plus la poisse que d’autres. Nous c’est avec les vacances ! Je vous raconte souvent nos mésaventures sur les réseaux sociaux et je sais que ça vous fait rire. Et croyez-moi, nous aussi on se marre mais pas forcément sur le coup ! Au final, on est tellement des faileurs en série que j’ai décidé de publier ces récits sous forme de séries tout l’été ! Donc tous les lundis, vous allez pouvoir vous foutre de moi et rire de nos loupés. Il faut dire que si j’avais tout publié en une fois, ça donnait un pavé de plus de 2500 mots, et encore, ce n’est que le best-of de nos ratés de vacances !

 

Les amoureux maudits

Tout à commencé par notre premier restau en amoureux. On était jeunes et fauchés et on aurait dû comprendre ce jour-là que cette soirée n’était que le début d’une longue série de fails ! Mon mari (qui n’était que « mon mec » à l’époque) avait voulu m’inviter dans une bonne pizzeria (à St-Jean-du-Var, pour ceux qui connaissent). On apprenait à se connaître, on a mangé, on a discuté, on a demandé l’addition et au moment de payer, ce mec m’a fait le coup du « oh j’ai perdu mes sous ». Oui, il avait retiré 200 francs (autre époque) et il avait perdu le billet dans la rue. Moi j’étais étudiante et fauchée. Je suis restée « en otage » au restau pendant qu’il allait retirer de l’argent… Bon je vous rassure, il est revenu payer (je le valais bien !).

On est rentré… et j’ai tout gerbé ! (Bonne pizza lol).

La poisse des vacances

Quelques mois plus tard, il était toujours « mon mec » mais il avait déjà emménagé chez moi. Il m’a invitée au restau. C’était sympa… sauf qu’au retour, il m’a fait le coup de la panne sous des trombes d’eau, de nuit, en plein Toulon. Que du bonheur ! (surtout à quelques rues de l’ancien Chigago…).

On aurait dû se douter que les vacances seraient… un sujet compliqué !

Pour nos premières vacances en amoureux, nous sommes partis à la découverte des villages de l’Aude. Je vous épargne l’horrible trajet sous la pluie avec une voiture prêtée et le poids-lourds qui a failli nous écraser sur l’autoroute, la découverte de l’hôtel, hôtel si petit qu’on pouvait à peine le voir tout en étant juste devant lol Bref, nous avons fait demi-tour direction Carcassonne... où mon mari est allé retirer de l’argent et… s’est fait avaler sa CB au distributeur.

Bizarrement, je crois que se faire avaler… sa CB ne fait pas partie de ses fantasmes !

Sinon, un jour, on a voulu partir fêter la Saint-Valentin en amoureux en Avignon. On était super optimistes (ouais aujourd’hui je dirais « jeunes et cons »), on est parti sans réserver… on a finit au Kyriad dans une zone industrielle avec des lits jumeaux séparés par une table de nuit !

So sexy la Saint-Valentin !

Les ratés des vacances : le voyage de noces #humour #vacances #fail #voyageCrédit : Shutterstock

Le voyage de noces WTF

Ah notre voyage de noces tant attendu : Québec – Montréal – New York pour y fêter Noël et le jour de l’An. C’était le début de ma grossesse. J’avais checké la valise une fois, deux fois, trois fois. A notre arrivée à l’aéroport de Nice, les lieux étaient quasi vides (il était tôt le matin), on a enregistré les valises tranquillement et on est parti pour l’embarquement. Là, Je fanfaronnais un peu en disant qu’on était les seuls, qu’on était les premiers… blablabla… jusqu’à ce que les portes automatiques s’ouvrent et que je comprenne que TOUS les passagers étaient déjà dans la navette amenant à l’avion et que nous étions en fait les derniers que tout le monde attendait !! Bon c’était pas si grave hein, on a fait semblant de ne pas entendre les gens râler (et même quand ils râlaient très fort). L’essentiel, c’est d’avoir l’air convaincu !

Sorry I dont’ speak french !

La poisse des vacances, humour

On a bien pris l’avion, et j’ai peu découvrir que la grossesse avait quelque peu modifié ma perception des voyages en avion : j’avais la gerbe et surtout j’étais terrorisée. Oui moi la petite-fille et l’arrière-petite-fille (et arrière-arrière petite fille) (j’arrête là) de commandant de bord, j’avais la trouille en avion, la loose !!

Bref, j’ai réussi à contenir tout ce qui était entré dans mon estomac sans que rien ne ressorte pendant le vol et on a atterri à Munich pour une escale de quelques petites heures. L’occasion parfaite pour profiter du dutty-free pour quelques achats beauté et là SURPRISE !!! Pas de CB !! Et oui, on a trouvé plus amusant de la laisser dans la voiture, bien en évidence sur le tableau de bord !! Bravo le veau !! J’ai appelé ma mère qui s’en était déjà rendue compte et était complètement paniquée et avait déjà appelé ma banque à peu près 150 fois ! (Ma mère… pas du tout excessive). Bon les gars, c’était en 2007, on n’avait pas encore un accès aussi facile à internet et les téléphones portables à l’étranger coûtant un bras, on les avait laissés à la maison.

A lire aussi : Une journée en famille à la montagne à Gréolières (…ou presque)

On a réussi à faire un virement sur internet en arrivant à l’hôtel et on a mis l’argent sur le compte de mon mari pour pouvoir utiliser sa carte mais ça nous a coûté un bras en frais de banque (vu que c’était la mienne qui était internationale) !

Gif humour les dépenses en vacances

Pendant ce voyage, on voulait profiter de chaque moment de fête : le 24 au soir à Québec et le 25 à Montréal pour Noël. Nous avions pris un vol de Québec à Montréal le 25 décembre. Comme on était arrivé avec un peu d’avance au (tout) petit aéroport de Québec, le personnel nous a proposé de partir avec l’avion précédent pour arriver plus tôt à Montréal et profiter de notre journée.

Super bonne idée ! Sauf que nos bagages, eux, n’ont pas suivi. Nous avons dû poireauter plusieurs heures à l’aéroport de Montréal que nos bagages arrivent par l’avion suivant.  Gain de temps : 0. Déception : 1.

Quant au trajet Montréal – NYC… on a carrément loupé notre vol parce que je me suis endormie !! J’ai eu à faire à deux personnes de la compagnie aérienne, l’une très sympa, l’autre beaucoup moins. Evidemment, c’est la seconde qui a pris la décision de ne pas nous laisser embarquer. On a pris le vol suivant et dit bye bye à notre limousine qui nous attendait à New-York. Et on a dû repayer un taxi (en plus de la limousine prépayée).

Et sinon, au retour, on a fait une escale de Toronto et j’ai fait un malaise dans la salle d’embarquement ! Grossesse, fatigue, stress, …

Gif malaise vacances

Mais on s’est bien marrés quand, à la sortie de l’avion, mes mollets étaient tellement enflés que je ne pouvais plus attacher mes bottes !

Bon je vous rassure, on est rentré en un seul morceau, même s’il a fallu courir au retour pour choper notre correspondance !

Sinon, on ne dirait pas mais ce voyage était super ! Disons juste que c’était mouvementé… mais comme à chaque fois !

On se retrouve sur Instagram ? Allez je pars bientôt en vacances ! Ha ha ha !!!

A lundi prochain pour la suite !

N’hésitez pas à partager avec moi vos galères de vacances : en commentaires ou par mail pour que je les publie sur le blog (histoire qu’on ne se moque pas QUE de moi)

Commentaires

Commentaires

A lire aussi

11 Comments

  • Reply Laura B. (@FrStyleAbroad) 23 juillet 2018 at 15 h 49 min

    Oh la la, ils vous en est arrivé des choses ! J’avoue que j’ai bien rigolé même si j’aurais pas aimé être à votre place à chaque fois haha 🙂

    • Reply Milie 23 juillet 2018 at 21 h 05 min

      Disons que ce voyage a été compliqué ! ha ha ha !!

  • Reply Carine 23 juillet 2018 at 23 h 34 min

    Moi, un souvenir de vacances dont je me serais passée : je réserve nos vacances à Val thorens, pour profiter de la fraîcheur montagnargne en août et mon homme a ses vacances annulées au dernier moment grrr! Je décide de partir qd même avec mes loulous. 2 jours avant la fin de la semaine, après une longue et difficile nuit où je pense que ma fille (5ans) couve une bonne gastro, on finit par réaliser qu’elle a développé une paralysie facile à gauche du visage! On fonce au cabinet médical de la station, le gentil doc nous fait l’admettre le lendemain matin à l’hôpital le plus proche, elle a droit à une ponction lombaire, sans rien dire ma pauvre princesse, mon fils (8ans) et moi, on lui tient compagnie toute la journée. Bref, en fin d’après midi, toujours pas de diagnostic, il faut patienter.Je les remercie, j’explique que j’habite à côté d’un grand hôpital et on rentre à la station faire les valises. Le lendemain j’ai conduit de val thorens à Toulon sans m’arrêter, trop pressée de retrouver son père.
    Et puis le même jour, j’ai appris que mon grand père nous avait quitté. ….

    • Reply Milie 24 juillet 2018 at 11 h 23 min

      Oh mince !

  • Reply julesetmoa 24 juillet 2018 at 12 h 22 min

    ah oui pas mal !!! tu as vraiment la poisse !!

    • Reply Milie 24 juillet 2018 at 15 h 21 min

      et c’est que le début !

  • Reply Isabelle d'EzEvEl 24 juillet 2018 at 13 h 41 min

    Désolée mais j’ai rigolé, vous êtes forts quand même
    (bon ok nous on a oublié la tente alors qu’on partait au camping ….)

    • Reply Milie 26 juillet 2018 at 17 h 45 min

      Oups lol

  • Reply EzEvEl Isa 24 juillet 2018 at 13 h 47 min

    Lol j’ai bien rigolé
    (bon ok nous on a oublié la tente alors qu’on partait en camping)

  • Reply EzEvEl Isa 24 juillet 2018 at 13 h 49 min

    Désolée j’ai ri 😉

    • Reply Milie 24 juillet 2018 at 15 h 20 min

      Tu peux 😉

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.