Humeurs

Et la liberté d’être femme et de disposer de son corps en 2019

16 mai 2019
Manifestation après la loi anti avortement en Alabama

Régulièrement au cours de ma vie j’ai eu envie d’être un homme. Non, pas juste pour avoir une bite (quoi que…) mais parce qu’il faut avouer que leur vie est globalement plus simple. Ils n’ont pas leurs règles, ils n’ont pas les seins qui tombent, ils n’ont pas à se battre pour faire respecter leurs droits les plus basiques. Ah oui, j’avoue, c’est une vision assez simpliste… mais pas complètement fausse non plus.

Aujourd’hui, j’ai ouvert Twitter (oui je sais, c’est une erreur mais j’y passe de temps en temps) et j’ai vu l’actu… « Le Sénat de l’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats-Unis sur l’avortement ».

Ça m’a glacé le sang !

Qu’on s’entende bien, je ne suis pas pro avortement (qui l’est d’ailleurs ?). Et pour tout vous dire, quand j’étais jeune, je me disais contre l’avortement. Oui, parfois quand on est jeune, on dit beaucoup de conneries !

Oui dans un monde parfait, je serais contre l’avortement, parce que dans un monde parfait, aucune femme ne tomberait enceinte sans le vouloir, on aurait des moyens de contraception parfait (et sans effets secondaires) et aucun homme ne violerait de femmes.

Liberté d'être femme et de disposer de son corps en 2019, loi anti avortement en Alabama votée par des hommes #liberté #femme #féminisme #avortement #girlpower

Mais on ne vit pas dans un monde parfait. Evidemment, j’ai rapidement changé d’avis. Il ne s’agit pas d’être pour ou contre l’avortement mais simplement pour le droit à la liberté, le droit des femmes à disposer de leur corps (et de leur vie).

A lire aussi : « L’avortement de confort » ? expression de merde !

Et ce matin, je me suis imaginée être une femme en Alabama et voir mes droits bafoués par des hommes. Oui, le 14 mai, le Sénat de l’Etat de l’Alabama a adopté le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l’avortement.

Il y prévoit notamment que les médecins pratiquant l’avortement seront passibles de peines de prison allant de 10 à 99 ans, sauf en cas d’urgence vitale pour la mère ou d’« anomalie létale » du fœtus.

Viol et inceste ne sont pas des urgences vitales, ni des exceptions ! Ce qui signifie que si une femme se fait violer, tombe enceinte suite à ce viol et se fait avorter; son médecin encourra une peine plus lourde que son violeur.

La loi reste encore à promulguer mais elle est lourde de sens.

En 2019, des hommes ont encore légiféré sur le droit des femmes de disposer de leur corps. Des hommes blancs, vieux, catholiques et riches non ? Oui, j’ai vérifié ici (enfin ce n’est pas écrit qu’ils sont riches et catho mais ils sont républicains lol).

Loi anti avortement en Alabama, une violence faite aux femmes

Ça faisait déjà un petit moment que les Etats-Unis tournaient autour du pot en limitant de plus en plus l’accès aux femmes à l’interruption volontaire de grossesse.

Cette fois-ci, il s’agit d’une réelle interdiction de l’avortement et l’idée serait d’aller encore plus loin.

L’objectif des promoteurs du texte est de se retrouver devant la Cour suprême des Etats-Unis pour la convaincre de revenir sur sa décision emblématique de 1973, « Roe v. Wade », qui a reconnu le droit des femmes à avorter tant que le fœtus n’est pas viable.

Le Monde

Trump a fait nommer 2 juges conservateurs à la Cour Suprême…

Manifestation de femmes après la loi anti avortement en Alabama en 2019
Photo CHRISTOPHER ALUKA BERRY / REUTERS)

En 2019 hein…

Et alors quoi ? Alors il n’y aura plus d’avortement ? Les femmes aimeront leurs enfants et seront heureuses et épanouies ? Leurs enfants aussi, ils auront une vie merveilleuse, c’est sûr ! Mais dans quel monde de bisounours ces connards vivent-ils ?

Mais bordel, les femmes continueront d’avorter ! Seulement, elles le feront illégalement et prendront plus de risques pour leur santé ! Oui interdire le droit à l’avortement est une violence faite aux femmes.

Légaliser l’avortement n’a jamais été fait pour recourir à des IVG à gogo ou pour utiliser l’avortement comme moyen de contraception. La loi est là pour protéger les femmes et encadrer la pratique médicalement, légalement et éthiquement.

On se dit, installées tranquillement derrière nos écrans, que « OK, c’est pas bien mais les USA, c’est loin de nous et qu’on sait bien qu’ils sont conservateurs ». On pourrait taper sur les américains pendant des heures… Pourtant, régulièrement, ici, en France, le sujet revient régulièrement sur le tapis. Je me souviens avoir écrit sur le sujet plusieurs fois suite à l’actualité.

Entraver le droit des femmes, ce n’est pas seulement interdire l’IVG.

  • C’est aussi baisser les subventions du planning familial.
  • C’est lorsqu’une pharmacie refuse de délivrer une ordonnance.
  • C’est « l’objection de conscience » des gynécologues qui les autorise à refuser de pratiquer une IVG tout en refusant également aux femmes une contraception définitive.
  • C’est chaque réflexion culpabilisante faite par le personnel médical.

A lire aussi : Mon utérus t’emmerde !

Et quand je vois les commentaires des « pro-vie » passer sur les réseaux, je me dis qu’on a encore beaucoup de soucis à se faire. J’ai l’impression que ces personnes vivent totalement hors de la réalité. Ce sont les même personnes qui luttent pour les armes aux US ? Un jour, les gens lutteront POUR leurs propres droits et pas CONTRE ceux des autres…

N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.

Simone de Beauvoir

Alors oui ,parfois, j’ai envie d’être un homme. Mais au fond, je suis fière d’être une femme !

Commentaires

Commentaires

A lire aussi

12 Comments

  • Reply Mademoiselle Farfalle 16 mai 2019 at 9 h 40 min

    J’ai aussi été abasourdie en voyant ça… J’ai vu passer un tweet qui disait « The Handmade Tale est une fiction, ça n’a pas vocation à être un manuel ». C’est tellement ça… Ca me fait très peur pour le futur… Pour ma fille qui va devenir une femme dans une société qui régresse de manière inquiétante…

    • Reply Milie 16 mai 2019 at 9 h 50 min

      Je n’arrive pas à regarder cette série tellement elle me fait peur. Oui c’est ça 🙁

  • Reply julesetmoa 16 mai 2019 at 14 h 43 min

    La condition de la femme est loin d’être idéale et dans certains pays encore plus. Chaque jour j’essaie d’éduquer mes garçons de tel sorte qu’ils fassent de notre pays un exemple de liberté et d’égalité …. mais il y a tellement à faire.

    • Reply Milie 17 mai 2019 at 9 h 20 min

      Disons qu’on avançait lentement et que maintenant on recule à grand pas 🙁

  • Reply Marianne Zombai 16 mai 2019 at 20 h 37 min

    Coucou, sa me donne envie de vomir quand je voit ces têtes de c..décider du sort de ces femmes qui ont été maltraités, abusés, violés etc…quel honte que en 2019 on soient encore à ce battre pour nos droits les plus intimes!!!

    • Reply Milie 17 mai 2019 at 9 h 21 min

      C’est tellement injuste !

  • Reply Sabine Cohen 16 mai 2019 at 21 h 29 min

    Elle était visionnaire Simone de Beauvoir ! Concernant le droit des femme, on régresse malheureusement c’est une chose qui est indégnable !!!

  • Reply theatypicalsblog 17 mai 2019 at 11 h 09 min

    moi, ça me donne envie de vomir. Un viol, un souci avec la contraception ou même un moment de folie irresponsable, ça peut arriver à tout le monde, hommes et femmes compris, et que des types (mêmes des femmes) puissent légiférer sur le droit du corps des femmes, ça me dégoûte. C’est vrai qu’une femme qui aura un enfant contre sa volonté va adorer cet enfant alors que parfois, on a du mal à installer le lien, même quand il est voulu. Sérieux, c’est n’importe quoi!

    • Reply Milie 17 mai 2019 at 15 h 30 min

      Mais oui, c’est n’importe quoi !

  • Reply Ali 17 mai 2019 at 16 h 20 min

    Coucou, je suis moi aussi choquée par la ratification de cette loi, je me dis moi même « féministe » et je fais cette précision pour introduire le propos qui va suivre…
    Par contre je trouve les articles et posts qui fleurissent sur la question à droite et à gauche assez pathétique.
    Pourquoi vouloir SOULIGNER ET ENCORE SOULIGNER que ce sont 25 sénateurs HOMMES qui ont signés la loi ?
    Pourquoi ? Pourquoi diable vouloir mettre en opposition homme/ femme sur cette question si tragique alors même que c’est une FEMME, LA GOUVERNERE de l’Alabama qui a ratifiée le texte ?
    Une femme conservatrice ouvertement anti avortement ?!!! Why ? Je ne comprends pas…. C’est aussi une femme qui a carrément écrit et rédigé la loi en question…
    Il n’y a ici aucune question à poser sur le droit d’un homme de choisir pour le corps d’une femme car ce n’est même pas le débat.
    Ce sont des « extrémistes » sans sexe, ni visage qui ont pondus cette loi gerbante, pas des hommes, pas des femmes, ni des poneys ou des lapins volants.
    Que ce soit 25 sénateurs masculins n’est même guère étonnant puisque les femmes sont sous représentées dans l’échiquier politique et ce de façon mondiale.
    Là, on est sur une cause féministe mais sinon….
    Ca n’a STRICTEMENT ET PUREMENT rien à voir…
    Et c’est dommage, vraiment dommage que les « féministes » dont je fais parti hein ce soit accaparées le mouvement de façon si merdique…
    PS : et je suis pour l’avortement hein c’est bon de le préciser

    • Reply Milie 17 mai 2019 at 21 h 09 min

      Ce n’est absolument pas une opposition homme / femme. C’est un fait : des hommes ont voté cette loi (et certains s’y sont opposés également).
      Mais ce n’est pas normal que des hommes votent une loi qui ne les concerne pas.
      Ceci étant, ce n’est pas le plus grave de l’histoire, à mes yeux. C’est bien le résultat auquel on aboutit…

      Et comme tu dis, les femmes sont sous-représentées dans la politique.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.