Voyages

Road trip en Ecosse : louer une voiture (et la conduire ^^)

4 novembre 2019
Organiser son road trip en Ecosse ; louer une voiture et la conduire : astuces pour la location, single track road et conduite à gauche. Photo Ile de Skye.

Premier retour sur notre road trip en Ecosse ! Ce ne sera sûrement pas le billet qui vous fera rêver à un voyage en Ecosse mais je me suis dit que quelques conseils pratiques pour la location et la conduite pourrait vous être utiles ! Louer une voiture en Ecosse n’est pas plus compliqué qu’ailleurs. La conduire l’est un peu plus^^. Quand on voyage en famille, on n’a pas vraiment envie de se prendre la tête, on veut surtout profiter !

Le choix du loueur : Arnold Clark

Après avoir fait le tour des loueurs, j’ai choisi de passer par Arnold Clark. Ils étaient plus cher que les autres mais jouissaient d’une solide réputation en Ecosse et d’excellentes notes sur les sites de comparatifs. C’est un nom qui revient très souvent sur les forums de discussion autour des voyages en Ecosse.

J’avais également lu qu’il était interdit de prendre le ferry avec une voiture de location mais Arnold Clark l’autorise (sans supplément).

via Ryanair

J’ai réservé notre voiture chez Arnold Clark en passant par le site de Ryanair. J’étais assez étonnée de trouver des tarifs plus intéressants via un intermédiaire mais ça nous a permis de bénéficier de plusieurs avantages dont le second conducteur gratuit. Pour nous, c’était une nécessité.

Pour vous expliquer rapidement, j’ai une Visa Premier (à mon nom) qui couvre gratuitement une bonne partie des assurances que l’on paie généralement chez un loueur de voitures. Elle me permet également de bloquer l’argent de la caution sans avoir à payer de supplément.

Mais je ne conduis pas (du tout), c’est mon mari qui s’y colle et là… je ne peux plus utiliser les avantages de ma carte bancaire. Il fallait donc que nous apparaissions tous les deux sur le contrat de location en tant que conducteurs.

Réserver ma location de voiture par Ryanair m’a permis d’avoir l’option second conducteur gratuitement (elle était généralement facturée £10 par jour ).

Petit plus également : tout mon contrat de location était en français. C’est bien pratique pour en saisir les subtilités.

En passant par Ryanair, j’ai également pu payer en euros, ce qui m’a évité des frais de change supplémentaires.

Le prix de notre voiture de location

Nous avons payé 235 € pour une Opel Corsa à boite automatique du lundi au dimanche avec 2 conducteurs.

Options :

  • boite automatique : c’est vraiment un plus sur le Royaume-Uni où il faut déjà se soucier de conduire dans le bon sens …
  • second conducteur.
  • kilométrage illimité (indispensable pour un road-trip)
  • retrait et retour avec le plein de carburant : plus simple et plus économique. Ça évite les remplissages à l’à-peu-près et des frais surprises si le réservoir n’est pas assez plein, les loueurs facturant cher l’option de remplissage).

Sur place, on nous a donné une Ford Focus avec GPS ! Cool ! Même si Waze est plus précis et plus fiable (notamment sur des adresses d’hôtels ou de restaurants), il est difficile d’avoir du réseau en Ecosse et le GPS de la voiture nous a été bien utile.

Ne cherchez pas à louer une grosse voiture en Ecosse, les routes sont étroites.

Trouvez un vol pas cher pour Edimbourg !

et les assurances ?

La franchise était de 1000 GPB, on nous a proposé une assurance complémentaire à 14 GPB par jour pour faire sauter la franchise en cas de dommages. Je l’ai refusée car j’ai déjà une assurance via ma carte bancaire.

Ma Visa Premier rembourse les frais à concurrence de la franchise en cas de dommages. C’est rassurant.

Attention au plafond de votre carte bancaire

On dépense beaucoup à l’étranger : hôtels, restaurants, achats, location de voiture mais vous devez également prendre en compte le montant de la caution et/ou de la franchise qui peut-être importante. Assurez-vous d’avoir un plafond assez élevé (ou au besoin, passez un coup de fil à votre banque pour le faire augmenter).

Il y a aussi une sombre histoire de carte de débit / carte de crédit. La plupart de nos cartes bancaires sont des cartes de débit et les loueurs exigent une carte de crédit sinon ils chargent des assurances supplémentaires. Ma Visa Premier est bien une carte de crédit donc nous n’avons pas eu ce soucis. Vous pouvez vérifier la votre en demandant à votre banque ou en utilisant ce site (vous rentrez les premiers chiffres).

Conduire en Ecosse

Pendant ce road-trip en Ecosse, nous avons parcouru plus de 650 miles, 1050 kilomètres.

Partir à l’étranger comporte toujours quelques difficultés quand on est au volant mais avec l’Ecosse, il faut ajouter les spécificités de la conduite à gauche (avec le volant à droite) et les single track roads ! Nous avons remarqué qu’il y avait également pas mal de travaux sur les routes, ce qui peut ralentir fortement la circulation.

Du coup, les temps de trajet sont plus longs que ceux annoncés sur Google Maps. Et puis clairement, on a envie de s’arrêter tous les mètres pour profiter des paysages grandioses !

A lire aussi : Finie la galère des trajets en voiture avec les enfants grâce au livre audio

La fameuse conduite à gauche

Mon mari s’y est fait relativement vite. Finalement, le plus difficile reste la conduite de nuit car on y perd nos repères, les ronds-points et les grosses intersections.

Et surtout… rester concentré !!

Les singles track roads

Ah ces fameuses routes si caractéristiques de l’Ecosse ! Elles ressemblent à des ruelles, elles sont étroites, sinueuses et en même temps tellement belles !

Oui ce sont ces petites routes sur lesquelles on ne peut circuler qu’à une voiture mais où la circulation se fait à double sens. On s’y croise au moyen de « passing places », des espaces aménagés sur les bas-côtés.

Routes en Ecosse : conduire sur les single track roads
Photos prises depuis la voiture sur l’île de Skye

Dans l’ensemble, c’est plutôt bien fait. Il faut prendre l’habitude de toujours regarder au loin pour avoir une vue d’ensemble et savoir si une voiture approche en face et qui devra s’arrêter. C’est celui qui a la passing place de son côté qui s’arrête (ou qui recule…). Et surtout, on se salue avec courtoisie !

Attention, on ne s’arrête pas sur une passing place pour prendre une photo ou admirer le paysage, ce sont des voies qui servent à circuler.

Et puis parfois ça se corse ! Parfois, la route est vraiment étroite, comme pour aller au phare de Neist Point sur l’Île de Skye. N’imaginez pas croiser une voiture, c’est déjà assez difficile de passer seul ha ha ha !! J’ai trouvé ça magnifique mais tellement flippant !

J’avais hâte de les découvrir et en même temps, je stressais un peu. Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que j’ai le vertige et surtout, j’ai peur en voiture. Alors les deux combinés, je vous laisse imaginer… Je ne vous cache pas mes nerfs ont lâché et que j’ai éclaté en sanglots quand nous sommes arrivés au phare ! Je m’étais contenue tout le trajet.

Louer une voiture en Ecosse et conduire sur les single track roads
Photo pris depuis la voiture sur l’ïle de Skye, petite single track road

Sinon, le reste du temps, avec de la prudence et du bon sens, tout roule !

Et PAF ! (non pas le chien)

la voiture !!

Mon mari a géré plus de 1000 kilomètres, l’autoroute, le vent, la pluie, les routes de montagne, les singles track roads, la conduite dans Edimbourg (que j’ai trouvé horriblement chiante avec les routes pavées et les nombreux travaux) et il l’a accrochée au dernier moment : dans le parking de notre dernier hôtel !! Une belle grosse rayure sur le bas de caisse.

Fatigue, ras-le-bol de tourner en rond dans Edimbourg et on a abîmé notre jolie voiture de location.

Et là, faut imaginer notre tronche !! On avait bien le montant de la franchise en tête.

C’était le vendredi soir. La voiture était payée jusqu’au dimanche matin, nous devions la ramener avant de reprendre l’avion. Mais il fallait la faire nettoyer (intérieur et extérieur), faire le plein d’essence et gérer les éventuelles discussions à propos du paiement des dommages. Nous avons préféré la rendre le samedi matin.

Nous avons bien fait car tout cela nous a pris pas mal de temps ! J’ai tout de suite signalé les dommages au loueur. Après quelques tentatives d’explications avec mon anglais foireux (parler bagnole et assurances c’est déjà chiant en français alors en anglais…), j’ai signé un papier et la gentille dame m’a dit que je pouvais partir. J’ai insisté en redemandant plusieurs fois si je devais payer quelque chose mais elle m’a dit que non.

Je lui ai fait un câlin !

Du coup, je peux dire que j’ai testé le service d’appel de la Visa Premier et qu’ils sont facilement joignables, courtois et donnent de bonnes informations par téléphone. Et je suis tout de même ravie de ne pas avoir eu besoin de leurs services !

Nous sommes retournés à notre hôtel à Edimbourg en Uber et idem le lendemain pour rejoindre l’aéroport mais si vous voulez aller directement à l’aéroport, Arnold Clark vous y dépose gratuitement en navette. Idem à votre arrivée à l’aéroport, il faut contacter l’agence par téléphone et une navette vient vous chercher. Pour info, la navette se trouve au coach park 1, derrière tous les autres bus (j’ai un peu galéré à trouver).

L’essence

Je n’ai absolument pas fait attention au prix de l’essence. De toutes façons, pour un road-trip, il faut prévoir de faire plusieurs fois le plein.

Pensez à faire le plein régulièrement. Dans certains coins, on peut rouler deux ou trois heures sans croiser une seule station !

Sur l’ïle de Skye, vous pourrez faire le plein sur Portree facilement.

Le GPS, indispensable ?

Oui et non.

Je le pensais totalement inutile vu que nous avions acheté une carte de l’Ecosse, que j’utilise Waze et Google maps pour les itinéraires et qu’on m’avait conseillé de télécharger les cartes sur Maps.me pour les consulter hors ligne.

Effectivement, nous nous sommes retrouvés sans réseau de nombreuses fois donc sans possibilité d’utiliser les applications GPS de nos téléphones. Et je n’ai pas réussi à utiliser Maps.me donc le GPS de la voiture nous a été très utile.

Il est très bien pour s’orienter sur de longues distances et il est pratique en ville car le conducteur peut voir sur quelle voie se placer en un coup d’œil rapide.

Par contre, dès qu’on demandait une adresse précise comme un restaurant, un monument ou un hôtel, nous n’avions aucun résultat.

A vous de voir !

Et voilà pour la voiture ! N’oubliez pas votre permis de conduire et votre pièce d’identité. Et rappelez-vous que la carte de crédit doit être au nom du conducteur.

Je réalise que je n’ai même pas pris notre petite voiture en photo !

Road trip en Ecosse : conseils pour louer une conduire une voiture (conduite à gauche, single track roads, ....) #Ecosse #voyage #roadtrip #astuces #voyager #wanderlust #scotland

Liens utiles :

  • Comparer les tarifs des locations de voiture en Ecosse : Rental Car
  • Uber : 5 € de réduction sur votre course avec ce lien ou le code 2khuk3tpue.
  • Carte gold ou premier gratuite : Fortuneo (80 € offerts), Hello Bank
  • Logements : Booking et Airbnb (25 € de réduction sur votre logement), Home Exchange (échange de logement simultané ou non et gratuit).
  • Trouver un billet d’avion et comparer les pris : Skyscanner, Liligo.
  • Guide de phrases en anglais pour la location de voiture à l’étranger : ici (je suis tombée dessus en rédigeant ce billet, il m’aurait bien servi !!).

Je reviens très vite avec tous les détails de ce chouette road trip en Ecosse : itinéraire, budget, adresses, …

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster en commentaires.

Commentaires

Commentaires

A lire aussi

6 Comments

  • Reply Sabine Cohen 5 novembre 2019 at 7 h 00 min

    Je crois que si je devais conduire à gauche, je serais perdu !

    • Reply Milie 5 novembre 2019 at 8 h 48 min

      Mon mari s’y est fait assez rapidement 😉

  • Reply One more tea, please 5 novembre 2019 at 17 h 37 min

    Ah les fameuses routes où l’on ne peut passer qu’à une seule voiture… c’est pas moi qui conduisait mais j’avais tellement peur ahah

    • Reply Milie 6 novembre 2019 at 10 h 05 min

      Oh génial !! Ouais sur la route de Neist Point, j’ai bien musclé mes fesses lol

  • Reply AuroreVoyage 6 novembre 2019 at 14 h 48 min

    Ah l’accrochage … on a eu le problème en Andalousie, 680€ de dégâts, entièrement à notre charge car on a refusé leur assurance et … j’ai payé avec ma carte au lieu de celle de mon amoureux, et la mienne n’avait pas d’assurance. On a envie de faire un road trip en Ecosse, ça a l’air superbe ! On fera gaffe à la voiture !

    • Reply Milie 12 novembre 2019 at 9 h 35 min

      Pfiou dur dur !!

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.