Famille

La péridurale, pour ou contre ?

16 octobre 2012
accouchement-péridurale

Après les précautions à prendre pendant la grossesse et les préparations à l’accouchement, on continue avec la péridurale. C’est un sujet qui déchaîne les foules mais avant de nous écharper, on va voir un peu les arguments des deux camps.

C’est quoi la péridurale ?

La péridurale, ou épidurale est une anesthésie légère locale faite au cours de l’accouchement. Plus précisément il s’agit :

d’une technique d’anesthésie loco-régionale consistant à introduire un cathéter dans l’espace péridural (espace anatomique entourant la dure-mère d’où son nom) permettant la diffusion d’un produit actif (analgésique, anesthésique, glucocorticoïde…). L’utilisation la plus courante est l’analgésie péridurale lombaire lors de l’accouchement par voie basse. Celle-ci peut alors être transformée en anesthésie péridurale pour une césarienne.

Toutes les femmes peuvent en bénéficier, sauf en cas de fièvre, des troubles de coagulation du sang, une infection au niveau du dos le jour J. Je sais que certains tatouages au bas du dos peuvent être une contre-indication.

Elle est posée par un anesthésiste : après avoir fait une petite anesthésie locale, le praticien insère une aiguille de ponction entre la troisième et la quatrième vertèbre lombaire pour atteindre l’espace péridural puis il introduit le cathéter (un tuyau fin et souple) par lequel sera injecté le produit anesthésiant et retire l’aiguille.

Une consultation avec un anesthésiste est obligatoire avant l’accouchement, elle te permettra de discuter avec lui et de choisir si tu veut éventuellement avoir recours à la péridurale.

péridurale

 

Pour 

Dans les « pour », il y a finalement peu d’arguments, mais de poids… l’accouchement est quelque chose de très douloureux, parfois même atrocement, la péridurale peut soulager cette douleur et on aurait tort de s’en passer. Effectivement, la péridurale peut aider la future maman à mieux gérer sa douleur, à ne pas se laisser envahir par elle (c’te garce !) et à être plus efficace lors de son accouchement.

Si elle est convenablement dosée, la péridurale supprime les douleurs mais pas les sensations, elle ne paralyse pas, c’est donc l’idéal pour être « présente » et active pendant l’expulsion.

Elle fait chuter la tension, elle est donc recommandée aux femmes ayant un problème d’hypertension (je te raconte pas le malaise que j’ai fait en passant de 17 à 11 en quelques secondes…), d’autant que la tension a tendance à monter avec la douleur.

Elle peut accélérer un travail trop long en faisant lâcher le col.

Les risques de complication sont faibles.

En cas de césarienne, le cathéter est déjà posé.

Contre

En tête le liste, on a le fameux « mais comment faisaient nos mères » ? et le pseudo motif religieux « tu enfanteras dans la douleur ».

Plus sérieusement, il y a des femmes qui veulent ressentir complètement leur accouchement, même en dehors du credo accouchement à domicile, naturel, .. qui pensent que cette douleur est nécessaire à l’enfantement. D’autres pensent que cette douleur peut être maîtrisée autrement que par une anesthésie.

La péridurale peut ralentir le travail (oui je sais j’ai écris l’inverse au-dessus…) en altérant le rythme des contractions ou en diminuant l’envie de pousser. 

Elle s’avère souvent inefficace ou mal dosée. La péridurale, est difficile à doser, même avec le bon dosage et faite au bon moment, ses effets peuvent varier selon les patientes, du coup certaines se retrouvent complètement anesthésiées alors que sur d’autres, elle n’aura aucun effet.

Les risques de complication, certes faibles, existent et ne sont pas anodins : céphalées liées à une brèche de la dure-mère (moins d’1 % des cas),  compressions nerveuses entraînant une paralysie, extension complète du bloc créant ainsi une rachianesthésie totale (pouvant entraîner la mort de la mère et de l’enfant…) mais extrêmement rares. Moins grave, les possibilités de maux de tête, sensation de jambes lourdes, nausées, …

Hors les cas de péridurale ambulatoire, elle nécessite de rester immobile et le plus souvent sur le dos et qui dit allongée sur le dos, dit accouchement plus long, gravité oblige . Elle nécessite également la pose d’une sonde urinaire le plus souvent car elle entraîne des difficultés à uriner.

Et puis il y a bébé… la péridurale ça peut être super pour la maman mais elle perd un peu le contrôle de son corps et si elle ne pousse pas comme il faut, c’est qui qui se tape le boulot ? ben c’est bébé… Et si la péridurale n’a pas d’effet direct sur bébé, ce ne serait pas le cas de la perfusion d’ocytocine qui va avec. Pour en savoir plus, ici.

Mon expérience

Ah oui, c’est passionnant ma vie !

Bon alors je suis une grande chochotte, limite je pleure pendant la séance d’épilation chez l’esthéticienne alors imaginer accoucher… wahou ! C’était périduale of course ! et plutôt deux fois qu’une ! Et puis je me suis un peu renseignée et j’ai eu envie d’un accouchement assez naturel, de rester le plus longtemps possible chez moi avec mon ballon de grossesse ou chez ma sage-femme, d’aller accoucher au dernier moment et d’essayer de faire sans péridurale, tout en me la gardant sous le coude au cas où. Finalement, tout a été différent puisque j’ai du être déclenchée pour cause médicale (hypertension). Le jour J, j’ai voulu faire sans la péri mais on me l’a plus ou moins imposée donc j’ai fait avec (d’ailleurs super bien dosée) pour finalement avoir une césarienne lol

A la prochaine grossesse, je pense faire un projet de naissance avec possibilité de péridurale, à voir le jour J…

accouchement-péridurale

Mon avis

Oui parce qu’en plus, tu te tapes l’avis de Madame…

Chaque accouchement est une aventure différente, on peut être plus ou moins contre la péridurale mais c’est dommage de la vouloir à tout prix ou au contraire de la rejeter d’un bloc ; tout comme je trouve dommage que le personnel médical ne prenne pas toujours la volonté et les hésitations des futures mamans en compte, y compris sur le choix de la péridurale car oui le personnel médical encourage très (trop ?) souvent à la péridurale.

La péridurale ne devrait, selon moi, pas être vue comme systématique. Certes c’est un don du ciel (alléluia !) mais on devrait toutes envisager un accouchement sans péridurale. En effet, beaucoup de mamans se mettent en tête qu’elles n’ont pas besoin de se préparer à l’accouchement car elles veulent la péridurale… mais la péri n’est pas magique… souvent elle ne fonctionne pas comme on l’aurait souhaité et on peut se retrouver un peu désorientée, voir perdue… Ca serait peut-être bien de se dire « je vais essayer et si je n’y arrive pas, j’ai la péridurale au cas où » plutôt que d’emblée « je veux la péridurale », bref, cela nécessite une vraie réflexion. Il n’y a pas QUE la péridurale pour alléger la douleur, certaines préparations à l’accouchement peuvent aider la future maman dans sa gestion de la douleur et tu peux aussi te renseigner sur le ballon de grossesse (une merveille !!!), les bains, les positions, les massages, et plus médicalement parlant il me semble qu’on peut aussi administrer un peu de dérivés morphiniques et inhaler du gaz (protoxyde d’azote).

Oui au final, je penche pour le contre car je pense qu’il y a une belle série d’arguments qu’on ne peut pas ignorer (pour moi c’est surtout ce qui concerne bébé et le fait de ne pas subir son accouchement en étant inactive) mais mais mais j’aime à me dire qu’on a une bonne manière de nous aider à gérer au cas où 😉 Et surtout, je pense qu’il faut se renseigner sur les méthodes alternatives.

Pour finir, juste quelques petits chiffres : taux de péridurale :

  • 15% des accouchements aux Pays-Bas
  • 60-70% en France

L’avis des blogueuses

 
Il est surtout dommage qu’en France on ne propose pas vraiment d’autres solutions aux femmes enceintes. Les cours de préparation dignes de ce nom sont rares, les femmes sont mal préparées et elles voient donc la péridurale comme LA solution. Avec une meilleure information, de meilleurs cours et plus d’écoute du corps médical et de leur corps, les femmes opteraient peut-être pour d’autres solutions ou du moins pour une péridurale posée le plus tardivement possible ce qui ne ralentirait pas autant le travail et aiderai le bébé.
Pour en savoir plus sur l’expérience de Maman Anonyme : tu accoucheras dans la douleur… 
 
La péridurale, je ne suis ni pour, ni contre. Je respecte celles qui la veulent absolument, j’admire celles qui la refusent. Je pense que c’est essentiellement une question d’envie, de ressenti, de sensation de douleurs, et aussi,et surtout… c’est selon comment ça se passe! J’avais prévu, dans mes rêves les plus fous (et dans mon projet de naissance!) de la décliner pour accoucher en baignoire. 24 heures après avoir percé la poche des eaux, je la réclamais en hurlant. J’ai insisté pour qu’elle soit juste assez dosée afin que je puisse vivre mon accouchement. Au final, c’était une bonne chose, puisqu’après échec des forceps, il a fallu me césariser d’urgence, et que la péri était donc déjà faite!
 

Je suis contre le fait de prendre systématiquement la péridurale sans se poser de question. Dans certains cas, elle peut sauver des vies ou empêcher l’enfant de souffrir. Mais je trouve qu’elle est trop facilement administrée dans notre société. Et si j’ai bien compris, elle empêche souvent de sentir les contractions, ce qui fait que le bébé doit progresser tout seul. Après, mon but n’est pas de faire culpabiliser les mères ni de lancer un boycott à la péri. Mais c’est ce que je pense en tant que nullipare.

Source : Wkikipédia, images google

 Et toi ? tu en penses quoi ?

Les articles précédents de la série :  

  1. les précautions à prendre pendant la grossesse, zen ou stress ?
  2. les préparations à l’accouchement, utile ?

D’autres avis sur la péridurale ? Chez Lutyn’nature

[signature]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Recherches :

peridurale (125)aiguille péridurale (36)la péridurale (22)

Commentaires

Commentaires

A lire aussi

60 Comments

  • Reply Bérangère 16 octobre 2012 at 9 h 05 min

    Coucou ! je suis tout à fait d’accord avec Maman anonyme. Je ne voulais pas de péri, l’avais signalé dès le début de ma préparation à l(‘accouchementr qui était censée me permettre d em’en passer. Total, cette préparation était nulle et le jour J … j’ai dû me résoudre au bout de 2 heures à prendre la péri car je gérais pas bien …
    Bises et merci pour ton artilce 

    • Reply Milie 16 octobre 2012 at 10 h 09 min

      Bérangère, ah ben voilà… je passe 2 heures à pondre un article et toi tu es d’accord avec Maman Anonyme ! pffff ! nan mais je boude XD
      😉 

      Milie Dernier article de..La péridurale, pour ou contre ?My Profile

    • Reply Justine 19 novembre 2012 at 10 h 43 min

      Je suis également d’accord avec Maman anonyme ! Il n’y a pas vraiment d’autres solutions et c’est vraiment dommage !!

  • Reply mam'Zelle A 16 octobre 2012 at 9 h 40 min

    M’Sieur S était contre, mais moi j’ai quand même fait les papiers et le rdv avec l’anesthésiste au cas où… Il est bien gentil lui mais c’est lui qui va accoucher !!! Bref, moi j’étais plutôt pour, enfin à voir au moment voulu. Finalement je n’en ai jamais eu besoin, Mam’Zelle J est arrivée trop vite (pourtant à l’hosto il me semble qu’ils m’avaient demandé…) et mam’Zelle M encore plus vite (une péri à la maison… pas possible ! lol)
    Je pense que chaque accouchement est différent, que les futures mamans devraient se la garder sous le coude et voir vraiment au moment de l’accouchement
    Bises

  • Reply Laetibidule 16 octobre 2012 at 9 h 44 min

    Je suis plutôt contre car elle est fait de manière trop systématique et parfois pour le confort du personnel. Les anesthésistes veulent bosser (on les comprend).
    Je suis plutôt contre mais je respecte le choix de toutes, je vais pas aller faire la morale à une maman qui à choisi la péri.
    J’ai choisi de faire sans péri par peur de l’aiguille qui était plus forte que la peur de la douleur (enfin c’est surtout le fait qu’elle soit dans le dos, car je donne mon sang et donc les piqures je connais un minimum), j’ai eu des accouchements qui se sont bien passé mais je pense que si j’avais été déchirée ou que j’avais eu une épisio, j’aurais regretté ma décision.
    Il faut que chaque femme puisse pesée consciemment le pour et le contre.
    Bonne journée !!!

  • Reply amélie 16 octobre 2012 at 9 h 58 min

    aloooooooors! vla du lourd hein!!
    je pense que chaque femme devrait avoir en france la possibilité d’accoucher comme bon lui semble, developper des maisons de naissances ou le coté nature cotoyerait le coté rassurant du medical, car oui, accoucher comporte des risques, que ce soit pour la maman ou pour l’enfant, m’enfin c’est pas le sujet!
    la peridurale est selon moi une grande avancée mais qui doit etre encore mieux élaborer le pense! pour mon premiere acct je n’ai pas eu le choix car déclenchée et perf de synto qui imposait la péri… tres mal dosée, j’ai eu pas mal du tout au debut mais tres mal ensuite elle ne faisait plus du tout effet, sauf les grattages atroces à cause d’une petite reaction aux derivés morphiniques..c’etait décidé, j’accoucherai sans la prochaine fois! et je me prepare!! accupuncture, lire pleins de témoignages, ressentir la douleur comme un mal necessaire, et aidant à sortir l’enfant etc… oué…
    béh oui béh non lol je passe tous les détails, mais 24h après la perte des eaux, avec un travail ayant eu du mal à démarrer, une journée à tourner en rond dans la clinique, j’ai fais TOUS les escaliers, je ne voulais pas etre déclenchée médicalement!!(declenchée par accu d’ailleurs, suppra efficace car en moins de 30min mon travail se lançait!!) un travail qui dura en fait..2h…voila en 2h de temps je suis passé de 2 à dilatation complete, sur une perte des eaux datant de plus de 24h je vous laisse imaginer ma douleur, rhaaa j’ai pas envie de tout détailler bref j’ai demandé la peri à 6, super bien dosée et SANS derives morphinique, j’ai demandé à ce qu’elle soit peu dosée, juste de quoi freiner un peu la douleur mais pas trop et j’ai accouché sur le coté en 2 min, EXTRA…
     
    comme quoi, d’un acct à l’autre (ma premiere: 14h de travail et au moins 40min de poussées, atroce lol) tout peut changer!!
     

    • Reply Milie 16 octobre 2012 at 10 h 12 min

      amélie, souvent je me dis qu’un bon accompagnement peut faire toute la différence 😉
      Merci pour ton témoignage 🙂 

       

      Milie Dernier article de..Cupcakes framboises mascarpone pour Octobre RoseMy Profile

      • Reply amélie 16 octobre 2012 at 10 h 30 min

        mouais je sais pas si un accompagnement aurait changé quoique ce soit, je ne pouvait plus respirer à cause de la douleur, comment vivre un accouchemnt dans ces conditions? sans parler de ma revision uterine, pour le coup je serai passé en anesthesie generale si je n’avait pas eu la péri!
        donc oui c’est bien d’essayer de faire sans, car moins on a de produit dans le corps, mieux c’est, j’en suis persuadée! mais je suis aussi persuadée qu’on ne ressent pas toutes la douleur de la meme façon (cf la video de la nana qui hurle pour son tatoo mdrrr) et aussi de ce que m’a dit la sf, lorsque le travail se fait sans que la poche des eaux se soit percée, il est bcp moins douloureux!
        donc voila, je suis ni pour ni contre, je suis contre le fait qu’elle soit imposée/proposée de suite, je pense qu’on devrait toutes etre preparées à acct sans et avoir ensuite le choix de la prendre ou pas selon comment on gere sur le moment 🙂

  • Reply Mama'nonyme et Ses Merveilles 16 octobre 2012 at 10 h 15 min

    Je ne suis ni pour ni contre! En tout cas, elle a sauvé mon accouchement, vue le long travail que j’ai eu je ne sais pas si justement j’aurai eu encore assez de force pour pousser si j’avais du gérer à 100% seule mes contractions!
    Je suis allée accoucher en ne voulant pas d’une péri, j’ai eu un travail déclenché avec des grosses contractions toutes les 5 minutes.. j’ai tenu 5 heures comme ça mais lorsque j’ai percé la poche et que j’ai perdu pieds et paniqué on m’a proposé la péri et j’ai dit ok.
    L’anesthésiste savait à quel point j’avais peur de ne pas sentir mon bébé passé et de ne pas savoir pousser et il a extrêmement bien dosé cette péri, j’ai sentit du début à la fin les contraction mais aucune douleur, le pied quoi 😀 Et j’ai sentit mon bébé sortir, super bien même un tout mini douloureux parce-que à la fin après presque 12h comme je n’ai pas remis de produit, il en restait pas bcp quoi ^^ 
    Bref je ne regrette pas , même si pour le prochain je voudrais faire sans!
     

  • Reply Olivier - Je suis papa ! 16 octobre 2012 at 10 h 18 min

    Au risque de dire une grosse banalité, je ne suis ni pour ni contre. Chaque histoire est unique, chacun a ses difficultés et ses raisons de faire appel à la péridurale ou pas.
    Comme pour l’allaitement, il faut faire attention avec ce genre de débat à ne pas culpabiliser les uns ou les autres. Sur ce point, ton billet est très équilibré. Et c’est chouette de lire un avis qui n’est pas clivant pour une fois…
    Olivier – Je suis papa ! Dernier article de..L’ allaitement, c’est glamour ?My Profile

  • Reply Stephanie94360 16 octobre 2012 at 10 h 19 min

    Dans la maternité où j’ai accouché, un anesthésiste proposait la péri ambulatoire, donc la possibilité pour la future maman de bouger malgré tout et gérer ses contractions, tout en dosant la péri avec pompe manuelle…je trouve que c’est une bonne formule. Ceux qui proposent ça sont a priori plus à l’écoute de la future maman…
    Bon, personnellement j’ai eu 2 césariennes programmées donc la question ne s’est pas posée. Par contre, je peux témoigner que l’anesthésiste n’a pas fait d’anesthésie locale avant de piquer, et même si ça ne fait pas mal, et bien c’est quand même désagréable…
     

    • Reply Milie 17 octobre 2012 at 11 h 48 min

      Stephanie94360, j’ai pas souvenir de la piqure mais du produit qui descendait… ouille !

      La péri ambulatoire avec la pompe, c’est déjà vachement mieux je trouve 😉 

      Bon après, personnellement, la péri, dans mon cas, ne m’a pas beaucoup empêché de bouger car je l’ai eue assez peu de temps au final.

       

      Milie Dernier article de..La péridurale, pour ou contre ?My Profile

  • Reply Helene Citrouille 16 octobre 2012 at 10 h 54 min

    Je suis allée accoucher en précisant que j’attendais de voir comment je gère la douleur pour savoir quoi faire. Je ne pense pas qu’on puisse à l’avance savoir ce que l’on fera.. j’avoue qu’après 6 heures de travail intensif avec un col qui allait treeeees lentement j’ai supplié pour l’avoir !!! Maintenant si ça avait duré moins longtemps j’aurai surement pu faire sans. Il n’y a que le moment venu qu’on peut savoir !!!
    Helene Citrouille Dernier article de..Notre mois bébés : Bricol BouilleMy Profile

  • Reply lilyla 16 octobre 2012 at 11 h 01 min

    Pour ma 1ère : c’était « on verra » (pour beaucoup de choses d’ailleurs) et j’ai opté pour et raconté de bonnes blagues après ! Un accouchement nickel sur le côté gauche, une péri bien dosée et posée juste au bout moment !
     
    Pour le 2nd: « on verra », pour l’instant, en plein dans les nausées, j’ai encore le temps de peaufiner 😀
     
    Merci pour ce post très intéressant et très ouvert!

  • Reply mamananonyme 16 octobre 2012 at 11 h 17 min

    Je suis d’accord avec moi-même… et avec toi aussi XD …
    Liberté… liberté chérie …

  • Reply mamananonyme 16 octobre 2012 at 11 h 17 min

    Ah j’ai oublié de dire merci … c’est super important !

  • Reply Titouille63 16 octobre 2012 at 11 h 31 min

    Je n’étais ni pour ni contre la péridurale pendant ma grossesse. Je l’envisageais comme une possibilité, au cas où.
    Oui mais voilà… après la perte des eaux, 2 déclenchements à 12 heures d’intervale, et 29 heures de contractions toutes les 2 minutes sans péridurale, lorsque mon gynéco m’a évoqué la possiblité d’un 3ème déclenchement, j’ai bien failli tourner de l’oeil. Heureusement, ce dernier déclenchement étant sous perf, la péri était obligatoire. Et ça a été une délivrance après avoir souffert si longtemps ! Mon petit loulou est né 6 heures plus tard par césarienne.
    Tout ça pour dire que le pour/contre la péridurale est à nuancer en fonction du vécu de chaque future maman.

  • Reply Lilou 16 octobre 2012 at 11 h 35 min

    Mon chéri était contre aussi, il avait trop peur que ça tourne mal. On en a parlé et il m’a dit c’est toi qui vois. Nous sommes donc allés ensemble au rendez-vous avec l’anesthésiste et ça l’a un peu rassuré.
    J’ai accouché avec la péridurale, j’avais la tension trop élevé et les tentatives d’accouchement par voie basse n’ayant pas abouties, ça s’est fini en césarienne. La péri était super bien dosé comme vous Milie, j’ai eu juste un peu les jambes lourdes mais de toute façon, pas moyen de bouger le premier jour lol. Et le résultat, une fermeture éclair et surtout un magnifique bébé 🙂
    A l’hôpital, ils étaient aux petits soins et ne m’ont forcé en rien. J’y retournerais sans aucun doute. 

  • Reply Vinie 16 octobre 2012 at 11 h 58 min

    Pour mon premier garçon, ConjointChéri ne devait pas rester pour l’accouchement. Me voir souffrir, ça ne l’emballait pas du tout. Et puis finalement, je suis arrivée à la maternité avec le col ouvert à 5 sans avoir mal alors je voulais faire sans péri. Mais lui m’a poussé à la prendre et est resté avec moi jusqu’au bout (même si il était blanc à la fin et que la sage-femme l’a fait s’asseoir :D).
    Pour mon second, le col n’était ouvert qu’à 3 et je souffrais ! J’ai dégusté avec les contractions et j’ai pleuré pour avoir la péridurale…
    Si j’ai la chance d’avoir un 3eme enfant un jour, j’aimerai eviter la péridurale mais j’espère que je ne sentirai pas les contractions comme pour mon premier 😛

  • Reply mamanbavarde 16 octobre 2012 at 12 h 00 min

    Le comm’ qui ne sert à rien…. mais je suis assez d’accord avec toi…et pis avec moi, aussi 🙂
    (ah si, merci de nous permettre de nous exprimer;, j’aime bien!)

  • Reply Valérie T 16 octobre 2012 at 13 h 00 min

    Pour ma part, je suis de ton avis ! Ni pour, ni contre !
    C’est sûr que les femmes ne cherchent pas à savoir comment se passe un accouchement, et les préparations, ne nous préparent pas assez, c’est certain !
    Pour ma part, je souhaitais, si je tenais bon accoucher sans péridurale…et donc attendre le plus longtemps possible chez moi !
    Je me suis documentée, sur les différentes étapes d’un accouchement…et j’ai essayé d’appliquer ce que j’ai appris, le jour J ! Sachant que l’utérus est un muscle…comme tout autre muscle pendant l’effort, il faut l’oxygéner…ne jamais se laisser surprendre !
    Pour ma part, j’ai tenu bon ! Mon accouchement fût rapide, et mon bébé une crevette. J’avais la volonté de tenir bon, et lorsque je pensais que j’avais envie de faire caca…bah en fait, c’était que ma crevette voulait sortir 😀
    Heureusement que la sage-femme est revenue voir où j’en était à ce moment là, sinon j’allais pousser aux toilettes…
    Je raconte ma petite expérience ici…http://zoey64.paroledemamans.com/view/le-jour-o-je-suis-devenue-maman-suite-et-fin
    c’est en plusieurs épisodes…
    J’ai tout de même l’impression que  la grande majorité des accouchements avec péridurale se termine dans le meilleur des cas, avec instruments (forceps, ventouse, cuillère…) et où par une césarienne.
    Je ne sais pas si pour ma part ça a été rapide parce que je n’avais pas de péri. Une chose est sûr, après le monito, j’étais debout, assise sur le ballon à faire des mouvements de bassin…ce qu’il n’est pas possible de faire lorsqu’on a une péri comme tu l’a dit ! Et, j’avais qu’une hâte à la fin, que les contractions se terminent ! C’est certain, que c’est violent, à ce moment là, j’essayais de visualiser ce qui se passait, et j’imaginais la violence que c’est pour le bébé…
    Alors pour mon prochain bébé, je ferais pareil, avec l’expérience en plus, ça devrait bien se passer 🙂
    Et, je souhaite franchement à toutes les femmes de vivre cela ! Je ne suis pas une warrior, si on y croit, qu’on visualise le travail, et qu’on se sent prête, c’est largement faisable ! J’étais à 3 lorsque je suis arrivée à la mater. En moins de 4h, j’étais à dilatation complète !

  • Reply djoul 16 octobre 2012 at 13 h 03 min

    ba moi je suis POUR. je l’ai eu, et franchement, j’ai vécu un super accouchement. J’ai du être déclenché. Et une fois la poche des eaux éclatés, les contractions ont été horrible.
    d’avoir du gaz hilarant (car franchement c’est l’effet que ca fait). et  le gaz ca à beau soulagé, si j’avais du accoucher sous gaz, je n’aurais pas vécu mon accouchement. Pour vous dire, j’avais l’effet du gaz quand on a posé la péri, j’ai rien senti (et on me l’a posé 2 fois!!!).
    pour la péri, perso je suis pour car, ca m’a bien aidé. Je n’avais plus du tout les douleurs des contractions, mais je sentais bien qu’il fallait pousser. j’ai aussi senti ma fille sortir, (et le placenta également beurkkk). de plus dans ma mater, c’est nous qui dosons la péri. en faite si on sens que l’effet n’est plus suffisant, on se remet une dose. Comme ca on est un peu maitre de notre accouchement et de la péri.
     

    • Reply Milie 17 octobre 2012 at 12 h 11 min

      djoul, je crois que c’est ce que j »ai du avoir pendant ma césa parce que j’étais « défoncée », apparemment j’ai tellement parlé que j’ai saoulé tout le monde !

       

      Milie Dernier article de..J’ai déjà…My Profile

  • Reply leger aurelie 16 octobre 2012 at 15 h 03 min

    Moi je pense que chaque femme fait comme bon lui semble : péridurale pas péridurale, allaitement pas allaitement, couche lavable couche jetable et blabla franchement… J’ai pris la péridurale parce que j’en ressentais le besoin j’ai jamais eu d’effet indésirable comme le mal de dos etc pour mon fils l’accouchement était douloureux malgrès tout mais pour ma puce j’ai eu la péri, l’accouchement a été super rapide ! J’ai pas ressenti de douleur du coup j’ai poussé au bon moment quand les contractions se voyait sur le monito, j’ai pas paniqué comme mon premier à cause des douleurs parce que je me concentrais tellement sur ça que j’arrivais pas à gérer les pousser même si on m’a dit que j’avais très bien travaillé. Et au bout du compte quand j’ai eu ce deuxième bébé dans mes bras sans souffrance j’étais bien malgrès le fait qu’il était 2h du matin et que j’avais pas encore dormi j’étais pas épuisé comme pour mon premier et j’ai pu encore plus savouré cette instant (attention je dis pas du tout que celle qui accouche sans péri sont dans ce cas je fais juste un consta par rapport à mes deux accouchements très différents). Voilà 🙂 Pour contre… j’ai pas vraiment d’avis comme je l’ai dis au début la femme doit y réfléchir et choisir quoi qu’il en soit sa décision sera très bonne (malgrès tout je tire mon chapeau à celles qui n’y ont pas recours par choix et le plus de sans péri c’est éffectivement le fait que tu puisses bouger ça c’est bien mieux que rester tout le long sur une table coucher sur le dos et pas pouvoir boire !!!)

    • Reply Lilou 17 octobre 2012 at 11 h 36 min

      Je ne sais pas si les sages femmes te l’ont dit mais même sans pouvoir boire tu as le droit de t’hydrater avec un brumisateur. Elles me l’avaient conseillé et c’est sur que c’est pas la même chose qu’un grand verre d’eau mais ça aide énormément 🙂 J’avais à mon accouchement, mon mari à mes côtés avec le brumisateur en main, prêt à me vaporiser la bouche dès que j’en avais besoin 🙂

    • Reply Milie 17 octobre 2012 at 12 h 15 min

      leger aurelie, avoir le choix est important, c’est pour ça que le corps médical ne devrait pas nous pousser d’un côté comme de l’autre 😉

       J’ai pas eu le droit de boire même avant la péri…

      Milie Dernier article de..La péridurale, pour ou contre ?My Profile

  • Reply Emi'lit Ecrit 16 octobre 2012 at 15 h 07 min

    Je ne suis ni pour ni contre… je vais vachement avancer les choses avec ça, hein?
    Plus sérieusement, j’avais dit au départ: « je gères le plus longtemps possible. Si je vais au bout sans c’est cool, si j’y arrive pas, je la demande ».
    J’ai commencé à avoir des contractions le mercredi soir toutes les 3 minutes (faux travail), mais ça a duré jusqu’au dimanche… du coup j’ai pas gérer super longtemps le vrai travail. Mais j’ai fait ce que j’avais dit, j’ai gérer au maximum de mes capacités (6heures il me semble). J’aurais surement gérer plus longtemps sans la fatigue mais j’avoue que j’étais épuisée.
    Bref, la péri n’a duré que 3h, après ça a foiré. On me l’a trop dosé ensuite. Puis j’ai eu une rachi pour la césarienne… Au final, c’est un foirage bien complet en ce qui me concerne car j’ai super mal réagi au trop plein de produits…
    Tout ça pour dire que, là où j’ai accouché, on ne prend pas forcément en compte ce que disent les patientes et que du coup ça amène plein de « complication ».
    Je dois accoucher fin janvier, et je ne sais toujours pas comment je ferais… Sans doute pareil, pour au moins avoir cette « sécurité » sous le coude…
     
    (Désolée pour le pavé. J’espère que j’ai été claire^^)

  • Reply Maman louzoù 16 octobre 2012 at 15 h 11 min

    Bonjour,
    Je suis contre la péridurale pour moi, les autres font exactement ce qu’elles veulent/peuvent.
    Moi ayant eut une grossesse non-naturel, avec des dizaines de produits à s’injecter dans les bras, ventre, fesses, médocs à avaler, (IAC) il était nécessaire pour moi d’essayer de ne pas l’avoir. Je voulais que ma fille ait le droit à quelque chose de naturel dans sa venue au monde !!! Quand Mr à su cela, il a fait une de ses tronches :).
    Le jour « j » on m’a posé la question 2 fois et le « non » était catégorique. J’ai quand même sacrément dérouillé !!! J’avoue je ne pensais pas que cela serait aussi douloureux, « animal » . Mais de toute manière dans ma tête je me suis fait une fixette avec ce « non » donc je ne pense pas que, si cela aurait duré plus lgtps, j’aurai changé d’avis ?!?! Mr lui a paniqué sévère à me voir dérouiller comme cela et 2x plus quand je lui ai dis « Putain je t’assure je vais pas y arriver, c’est trop dur » . Comme je ne sentais absolument pas les contractions (oui oui véridique) le gynéco a tout stoppé pdt 10-15mn pour tout me réexpliquer (en gros je faisais portnawak), j’ai compris qu’il fallait que je rentre dans ma douleur pour pouvoir pousser comme il le fallait !!!!
    Le gynéco m’a demandé à la fin si je regrettais de ne pas avoir pris la péri, je n’ai pas réfléchis : « non aucun regret ».
    J’ai été étonné par toutes les marques de sympathie/gentillesse/fierté que j’ai eu de la part des personnes soignantes et médecin parce que je n’avais pas eu la péri (très très rare dans cette clinique)
    Je n’ai pas apprécié les réflexions du style :
    – « on est en 2009 ma chèrie, sans péridurale c’est hasbeen »  pas sa connerie
    – « oui bon ça va hein, on en reparlera quand tu sortiras un bébé de 4kgs, parce que là 3.2kgs c’est du pipi de chat  » ton prochain pipi de chat ma grosse sans péri la prochaine fois que je rigole
    – « faut vraiment être tarée à l’heure d’aujourd’hui pour pas la prendre, franchement » franchement je t’em*****  
    Pour mon prochain accouchement (vu que la non-grossesse se passe aussi bien que pour la première) j’essaierai de le faire sans péridurale, mais tout reste subjectif .
    Je finirai par une chose = chacun fait bien ce qu’il veut !!!!! 

  • Reply cocoon 16 octobre 2012 at 16 h 10 min

    Pour ma part, la peridurale mal dosée a fait de mon accouchement une vrai boucherie.. 
    Deja je me suis faite engueulée par l anesthesiste « y a pas idée de prendre autant de poids » (connasse si j avais pu le maitriser hein.. )
    je n en voulais pas, j avais preparé toute ma grossesse la dessus.. j ai flanché entre 2 contractions et mon mari n as pas osé aller a l encontre de cette decision (alors que je lui avais dit de me raisonner si je la prennais mais bon il etait un peu perdu face a ma douleur)
    resultat, impossible de pousser, position sur le dos.. tout ce que je ne voulais pas.
    jte passe le nombre de points, et le fait qu apres l episio de la mort qui tue (en gros on peux pas ouvrir plus que ce qu il a fait )  j ai du repasser 3 mois plus tard pour RECOUPER car mal recousue … 
    Le fait que mon fils a du sortir avec tout le matos possible vu que je ne savais pas pousser donc…
    le fait qu on me l a retiré 45 min avant que je ne le vois ou ne le touche, pas de peau a peau rien que dalle, je l entendais pleurer il etait en pleine forme..
    Le fait que du coup mon mari et ma mere on pu avoir un contact avec lui avant moi…

    Bref si j en fais un prochain ce sera ferme et definitif (sauf complication medicale ) je ne la prendrais pas
     

  • Reply cocoon 16 octobre 2012 at 16 h 11 min

    et j ai changé de gynéco lol
     

  • Reply cris 16 octobre 2012 at 20 h 09 min

    moi je suis pour mais malgré tout je ne la souhaite pas pour mon accouchement en février. Pour mon ainé j’ai essayé de lutter contre cette douleur au lieu de l’accompagner résultat j’ai tenue 7h complètement épuisée pour gagner un col ouvert à 3 et une sage-femme qui me disait que ça pourrait mettre autant de temps à être dilatée totalement, donc à la limite de tomber dans les pommes je l’ai suppliée. Là je pense être mieux préparée, j’ai appris à lâcher prise alors je me lance ce petit^^ défi, on verra bien 😉

  • Reply minigate 17 octobre 2012 at 7 h 43 min

    moi je suis pas un warrior de la douleur donc c’était oui sans hésitation… au final j’ai eu une césarienne mais bon… moi avis reste le même pour un autre bb !

    • Reply Milie 17 octobre 2012 at 12 h 38 min

      minigate, moi non plus lol mais tout est relatif dans la douleur 😉 
      J’ai plus souffert de migraines que des suite de la césa… pourtant, objectivement la douleur de la seconde est plus forte. 

       

      Milie Dernier article de..La préparation à l’accouchement, utile ?My Profile

  • Reply MissBrownie 17 octobre 2012 at 9 h 48 min

    Tiens, c’est marrant, tu as choisi exactement la même photo que moi il y a 3 ans pour illustrer mon billet sur la péridurale
    http://mesdoudouxetcompagnie.fr/2009/01/accoucher-sans-peridurale/
    J’ai accouché 3 fois sans et je ne m’imagine pas du tout la prendre. Même pour mon dernier, j’ai été contre l’avis de mon obstétricien. Mais bon, j’avoue j’étais à 2 doigts (super jeu de mots) de la prendre car passer de 2 à 10 en 30 minutes, c’est intense! C’était trop tard, bébé avait la tête qui sortait quand j’ai supplié mon mari d’aller chercher l’anesthésiste lol (Je n’étais pas préparée, je ne pensais pas que ce serait si rapide)
    MissBrownie Dernier article de..Frères presque Jumeaux { + résultat concours DPAM }My Profile

  • Reply Cat à Strophes 17 octobre 2012 at 10 h 31 min

    Merci pour cet article !
     Premier accouchement je ne voulais pas de la péridurale car je ne sentais pas les contractions mais l’équipe médicale a lourdement insisté car il s’agissait d’un déclenchement et c’était un peu long, l’anesthésiste de garde s’y est repris à plusieurs reprises pour me piquer, le lendemain j’avais 12 bleus dans le dos, le pire moment de l’accouchement, d’ailleurs je me souviens avoir dit « plus jamais ».
     Le mois dernier j’ai donc insisté, je ne voulais pas de la péridurale… Mais à peine arrivée dans la salle d’accouchement je l’ai réclamé car cette fois ci les contractions étaient douloureuses, la pose s’est très bien déroulée, même si on a un peu flippé car je ne pouvais plus bouger mes jambes avant le lendemain matin… 1 semaine plus tard une amie accouchait elle aussi sous péridurale et a hérité de migraines pendant une dizaine de jours.. Ca fait beaucoup d’arguments « contre » cela dit je ne me serais pas vu faire sans.  

  • Reply sophie maman pipelette 20 octobre 2012 at 21 h 55 min

    Je ne suis ni pour ni contre !! avoir le choix c’est vraiment super !! pour mon fils j’ai eu la péridurale et pour mon deuxième enfant ça sera pareil !! après je suis d’accord que les cours de préparations sont vraiment limite et je trouve cela vraiment dommage le jour heureusement que j’avais une sage femme qui m’a vraiment aidé on m’a posé la péri vraiment au dernier moment !!
     

  • Reply Mama'nonyme et Ses Merveilles 22 octobre 2012 at 10 h 06 min

    Coucou, suite à ton billet j’ai eu envie de partager mon expérience plus en détails, bises! 

  • Reply nanou 22 octobre 2012 at 22 h 16 min

    c’est « amusant » a lire comme chaque avis est différent, chaque femme le vit a sa propre façon !
    moi, j’étais pour (en grande chochotte) jusqu’à mon accouchement, rapide, avec un anesthésiste de garde débordé, et une grande fierté d’avoir accouché « naturellement » !
    mais pour n°2, je m’étais dit, obliger, péri.. sauf qu’elle est arrivé encore plus vite que son grand frère, et que j’ai tout de suite compris que je devrais gérer « seule ».
    Du coup, dans mon cas, elle me paraît bien inutile, mais je me dis que si le travail avait durer trop longtemps, j’aurais été ravie d’être un peu soulagée !

  • Leave a Reply

    Coche cette case pour qu’un lien vers ton dernier article apparaisse