Je suis blogueuse professionnelle (je crois)
Blogueuse et Geek(ette)

Je suis blogueuse professionnelle (je crois)

4 avril 2018
Je suis blogueuse professionnelle

Souvent, on me demande ce que je fais dans la vie. Avant, selon la personne à qui je m’adressais, la réponse était différente. Aux personnes IRL, je répondais vaguement en disant que je bossais sur internet, à d’autres, je dis que j’étais rédactrice web et parfois je répondais : je suis blogueuse, mais ça restait très rare. A la dernière réponse, les gens prenaient toujours un air troublé. Là je crois qu’ils m’imaginaient en train de faire les selfies à longueur de journée. Mais en 8 ans, les mentalités ont tout de même évolué et aujourd’hui, je réponds un peu plus facilement.

Sur internet, c’est plus facile évidemment et la réponse coule de source : je suis blogueuse.

Régulièrement, on me demande si je vis de mon blog et on me pose mille questions :

  • comment j’ai fait pour devenir blogueuse ?
  • comment je gagne de l’argent avec mon blog?
  • si je gagne beaucoup ?
  • combien je gagne ?
  • comment on fait pour avoir des partenariats ?

J’avoue que j’ai toujours trouvé ça assez troublant. En même temps, je peux comprendre qu’on se pose des questions (même si je ne demande jamais aux personnes combien elles gagnent dans la vraie vie…).

 

Comment je suis devenue blogueuse professionnelle ?

On me demande souvent comment j’ai fait et pour être honnête, je n’ai rien fait de spécial. J’ai ouvert en blog de cuisine en 2010 pour partager des recettes simples avec des personnes qui comme moi aimaient manger mais pas forcément aimer passer des heures en cuisine. Je postais une recette de temps en temps et ça s’arrêtait là. J’ai reçu quelques demandes de partenariat et je me souviens qu’à l’époque, j’avais trouvé ça très excitant.

Puis en 2012, j’ai voulu avoir une ligne éditoriale plus ouverte et j’ai lancé C’est quoi ce bruit ?. Là , je me suis mise à fond dedans. Forcément, quand tu viens d’ouvrir un blog, tu as envie de t’exprimer sur plein de sujets ! Rapidement, le blog a été lu (8.000 VU / mois au bout de 3 mois) et j’ai reçu plusieurs demandes de partenariats, au départ pour des produits puis on m’a demandé de facturer. Je me suis donc inscrite au registre des auto-entrepreneurs quelques mois plus tard (à l’époque, le statut de blogueur n’existait pas). Je l’ai fait en me disant que ça ne durerait peut-être que quelques mois mais que l’expérience pourrait être sympa !

Etre payée pour faire ce que j’aime… qui refuserait ?

A l’époque, cela représentait un petit complément de revenu et petit à petit, le blog a pris de plus en plus de place dans ma vie jusqu’à devenir mon activité principale et je suis devenue blogueuse professionnelle.

C’est marrant parce que je n’ai jamais utilisé ce terme jusqu’à aujourd’hui. Je ne me vois pas comme tel. Je suis blogueuse à plein temps, oui, mais professionnelle ? Mouais… C’est mon job mais de là à dire que c’est mon métier, j’ai encore du mal.

Mon métier ? Blogueuse professionnelle #blogueuse #blogging #bloguer #blog

Comment je travaille sur mon blog ?

La partie visible du blog, ce sont les articles publiés évidemment. Je bosse sur mes sujets personnels et sur des sujets écrits en partenariat avec les marques. Il peut s’agir d’un test, d’une présentation, de la création d’une recette ou d’un contenu spécifique. Tu les reconnais car la mention « collaboration » est apposée au bas du billet.

Je passe pas mal de temps à rédiger mes billet et comme je suis incapable de faire une chose à la fois, je dois m’y reprendre à plusieurs fois.

Schéma classique de rédaction d’un billet chez moi :

Ouverture du blog –> Début de rédaction d’un billet –> Réception d’un mail –> Réponse au mail –> Retour au blog avec relecture parce que j’ai perdu le fil –> Recherche sur Google –> Oh une pub pour des chaussures –> Bon ben je les achète hein –> Retour au billet –> Ah tiens, je vais poster une photo sur Instagram

et c’est un cercle infini… 

C’est un point sur lequel je dois absolument travailler ! Au bout de 8 ans, il serait temps non ?
Mais il y a également la photographie (et les retouches), les réseaux sociaux, le traitement des emails, la facturation, les déclarations, … et tout ça est assez chronophage et si tout ce qui touche à la création est passionnant, le côté administratif est bien chiant.

Je suis blogueuse professionnelle

Mais il y a pire ! Derrière ça, il y a le gros bordel ! Le côté noir du blog : la technique ! Là, tu réalises que tenir un blog peut s’avérer très complexe notamment lorsque :

  • tu veux bidouiller le code
  • tu te fais pirater (plusieurs fois) (bizarrement toujours à de très mauvais moments)
  • ton hébergeur bloque ta newsletter pour spam comme il y a quelques jours (parce qu’il y a le mot minceur dedans et que son nouveau robot n’aime pas ça)

Rien que sur ces trois points, j’ai passé des heures et des heures le nez collé à mon blog, les yeux qui partent dans tous les sens à essayer de déchiffrer des lignes de code. Clairement, c’est chiant quand on n’a pas les connaissances techniques.

Je suis très souvent frustrée parce que je n’arrive pas à faire un truc et comme je suis très têtue, je passe des heures à essayer de comprendre. Un peu comme avec la vidéo de Disneyland Paris sous la neige qui, pour je ne sais quelle raison, faisait planter mon ordinateur. J’ai dû passer plus de 10 heures dessus à faire et refaire ! (oui je sais ça parait fou je suis folle).

Ne crois pas que je me plaigne de ce que je fais, au contraire, j’adore ça ! Mais ne crois pas non plus qu’on se lève un matin en disant : « Tiens je vais ouvrir un blog et me faire plein de fric en postant 3 lignes ». C’est comme tout, il faut bosser derrière.

Je suis blogueuse professionnelle, mon métier

Etre freelance a bien des avantages dont le premier qui me vient à l’esprit est la libre gestion de son emploi du temps avec tout de suite derrière, le fait de ne pas avoir un patron sur le dos. Evidemment il y a le revers de la médaille avec les inconvénients de ce statut. Je ne parlerais pas des heures de boulot que je ne compte pas parce je passe plus de 12 heures par jour sur mon ordinateur mais ça personne ne m’y oblige et j’y prend souvent plaisir mais surtout de la précarité, autant au niveau de la protection sociale que du salaire (qui n’en est pas un).

Je suis blogueuse professionnelle

Comment avoir des partenariats ?

Ouais alors là je suis une quiche et je ne saurais pas vraiment t’aider… Je suis inscrite sur plusieurs plateformes (je pourrais t’écrire un billet dessus si ça t’intéresse) mais à part ça, je ne fais rien de spécial. Pas de prospection, pas de démarchage. Les marques me contactent, j’accepte ou je refuse.

J’ai bien essayé d’aller vers les marques mais je n’y arrive pas. Je suis incapable de me vendre. D’une part, je ne suis pas douée pour parler de moi ou de ce que je fais, d’autre part, j’ai l’impression de perdre ma neutralité en prenant les devants et de devoir quelque chose à l’autre. C’est compliqué de dire à quelqu’un qu’on va lui faire de la pub pour derrière le critiquer…

En fait, je crois que je n’assume pas vraiment ce statut de blogueuse professionnelle et je me sens souvent illégitime dans ce que je fais. Je ne suis pas photographe ni écrivain, je n’ai pas de talent particulier. A la base, bloguer était pour moi un hobby et dans ma tête ça l’est toujours, l’argent en plus. C’est assez compliqué à décrire parce que justement ça n’est pas très clair dans ma tête toute cette histoire.

Sur chaque partenariat, j’aimerais faire plaisir à la marque, à mes lectrices et à moi-même.

Si ces 3 ponts sont remplis, c’est que j’ai réussi le bon partenariat. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Je remets très souvent en question le travail que je fournis et je dois avouer que je me fatigue moi-même. Mes photos ne sont jamais assez réussies, mes articles jamais assez bien rédigés, mes statistiques toujours trop basses. Et si un billet fait un flop, j’ai que je n’ai pas su capter l’intérêt de mes lectrices et forcément, ça m’attriste (et clairement, ça prouve que je suis une billet en marketing) (ça tombe bien, j’aime pas ça lol).

Pour moi, j’écris sur ce que j’ai envie quand j’ai envie. Si une marque me contacte pour parler d’un produit ou d’une boutique et qu’elle me plait, je le fais mais dans le cadre d’un partenariat (rémunéré ou non). Je choisis mes partenaires au feeling, je n’ai pas de règles pré-établies. Ce qui rend mon travail totalement bordélique (mais ça donne une bonne image de ce qui se passe dans ma tête).

Alors je suis une blogueuse professionnelle, peut-être mais je reste une blogueuse en carton !

Peut-on bloguer sans vivre à Paris ?

Un sujet que j’ai abordé il y a déjà quelques années sur le blog. Mon avis n’a globalement pas changé : oui bien sûr qu’on peut bloguer sans vivre à Paris mais c’est assez frustrant.

Que ce soit au niveau des rencontres entre copines, des opérations de blogs, tout ou quasiment se déroule sur Paris. Je me tape parfois des allers-retours entre Toulon et Paris et clairement la distance se fait sentir (merci les 8 heures de TGV qui défoncent).

Je me marre chaque fois qu’on me propose de m’offrir un taxi pour la soirée… (800 km de taxi ça doit être sympa lol). On suppose que blog lu = blogueuse parisienne.

Mon métier ? Je suis blogueuse professionnelle

Au-delà du blog

Aujourd’hui, j’aimerais retrouver un contrat de rédactrice web comme j’avais il y a quelques temps et trouver quelques missions de freelance pour compléter mon activité. Là encore, je suis un boulet et j’attends que ça tombe du ciel. J’avoue que je manque énormément de confiance en moi dans ce domaine.

Je sais pertinemment que je ne serais jamais riche, je n’ai pas l’âme d’une chef d’entreprise mais aujourd’hui je vis de ma passion alors je prends et je m’éclate ! Parfois ça me fait un salaire, parfois non. Ça fait d’ailleurs plusieurs fois en peu de temps qu’on me dit que je ne facture pas assez… ce n’est pas facile de se faire une idée de son juste prix. Il n’existe pas une grille de salaire des blogueuses. Il faudrait que j’essaie de pérenniser tout ça, ce sera peut-être mon challenge de l’année 2018… Avec mon mari qui a perdu plus d’un tiers de son salaire en changeant de job, ça serait une bonne résolution (si quelqu’un passe par ici et peut me mettre un bon coup de pied au cul !). Allez pour commencer, je vais réaliser un media kit, un genre de fiche d’identité de mon blog destiné aux marques (bon, j’ai pas dit quand… autant, je m’y colle dans 6 mois lol).

Au final, après 8 ans de blog, je suis toujours aussi contente de me connecter au blog, d’y écrire, de prendre mes photos, de répondre aux commentaires ! Espérons que ça dure encore longtemps ! Et merci d’être là (pour certaines depuis longtemps d’ailleurs).

Il faudrait que je prenne quelques cours en photo, en vidéo et en codage et que je me perfectionne sur pas mal de points… (bon en marketing aussi tu l’auras compris mais je préfère laisser ça à d’autres). Il me faudrait des ateliers de blogueuse lol Oui parfois bosser chez soi, c’est génial mais ça manque un peu d’interactivité (et d’activités tout court d’ailleurs).

Si tu as des questions sur ce statut de blogueuse pro ou sur le blog en général, laisse les en commentaires ou envoie-moi un mail, je referai un billet détaillé si besoin !

Etre blogueuse suscite des questions mais également parfois des réactions assez violentes mais ça, on en parlera dans un autre billet.

 

Toi et moi et vous...
Mes 5 séries TV du moment

Commentaires

Commentaires

A lire aussi

20 Comments

  • Reply Rose63 4 avril 2018 at 9 h 15 min

    Merci pour ton billet
    Moi je suis une humble blogueuse qui prend du plaisir à faire plaisir mais cela dit tu as raison actuellement de te faire plaisir et si tu y gagnes c’est tant mieux
    Bisous
    @ bientôt

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 9 h 47 min

      C’est ce que je me dis, je fais ce qu’il me plait et je suis payée pour <3

  • Reply Isa voyage en beauté 4 avril 2018 at 11 h 04 min

    Coucou Milie !
    Ce billet j’aurais pu l’écrire mot pour mot : les heures passées et perdues à vagabonder d’une tâche à l’autre, les mois avec et les mois sans, la paperasse, l’organisation désorganisée, ce sentiment d’illégitimité… Tout pareil je te dis !
    Tu es moi ou je suis toi c’est fou ça 😉

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 11 h 14 min

      ha ha ha !
      Faut vraiment (mais vraiment) que j’arrête de faire ça ! Mais je sais pas comment faire ! C’est amusant à lire mais au quotidien, c’est fatiguant !

  • Reply Yolina Devinequivientbloguer 4 avril 2018 at 11 h 20 min

    Je me retrouve beaucoup dans ton billet… mais perso je n’assume toujours pas, je continue à dire que je suis rédactrice web 😉

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 11 h 29 min

      Je l’assume encore moins lol J’ai l’impression de « me la péter » en disant ça !

  • Reply Picou 4 avril 2018 at 14 h 59 min

    Finalement pour une blogueuse professionnelle ton retour reste très réaliste… on s’entend ton article que ça reste la passion qui te dirige, même si en réalité quand ça devient son métier et que ton salaire en dépend, c’est plus dur de rester passionnée. Pour ma part je me dédie à mon blog avec passion, je fais de mon mieux avec mon blog et avec mes réseaux sociaux en fonction de mes moyens et du temps que j’ai, mais j’ai un boulot à côté et pour l’instant j’en suis vraiment heureuse. Je ne cherche pas à trop professionnaliser mes outils, un peu pour peur d’y perdre un peu mon âme et mon envie, aussi. Je fais de mon mieux avec les moyens du bord et pour l’instant ça me convient très bien, et ça me réussit! Alors continuons comme ça, en se faisant plaisir avant tout! C’est encore le meilleur moyen de ne pas être trop déçues!

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 15 h 27 min

      En fait, je ne me suis pas levée un matin en me disant « tiens je vais ouvrir un blog pour gagner de l’argent », ça s’est fait tout seule 😉

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 15 h 27 min

      En fait, je ne me suis pas levée un matin en me disant « tiens je vais ouvrir un blog pour gagner de l’argent », ça s’est fait tout seul 😉

  • Reply Manon 4 avril 2018 at 21 h 40 min

    Super intéressant ton article! En effet, tu réponds plutôt bien aux questions que chacun peut se poser. Vivre de son blog, ça doit pas être facile tous les jours mais tant que tu t’éclates c’est le principal!

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 22 h 39 min

      Oui alors j’en profite 😉

  • Reply Sysyinthecity 4 avril 2018 at 21 h 45 min

    c’est drôle mais je pense pas que j’aurais envie de passer du côté pro, j’ai la chance d’avoir un super job dans une grosse administration et je préfère garder le blog pour le plaisir 🙂

    • Reply Milie 4 avril 2018 at 22 h 39 min

      Oui que moi je pensais à temps partiel, ça s’est fait tout seul 😉

  • Reply Math78000 4 avril 2018 at 23 h 22 min

    ton article est top 😉 j’espère que tes vœux de missions freelance et autres se réaliseront belle soirée 🙂

  • Reply julesetmoa 5 avril 2018 at 10 h 13 min

    Merci pour ton billet ! Je te rejoins sur tous les points exceptés celui de la rémunération car pour le coup moi je ne suis pas pro. A une certaine époque, j’aurai aimé pour pouvoir être auprès de Jules. Aujourd’hui, j’adore toujours autant « travailler » sur mon blog mais clairement entre mon boulot, les enfants et mes activités annexes, je n’arrive pas à faire ce que je veux. Saches que je suis friandes de tous tes conseils et de tes habitudes de blogging .. d’autant plus que mes amis proches ne sont absolument pas dans la partie :p

    • Reply Milie 5 avril 2018 at 10 h 30 min

      C’est extrêmement frustrant la partie technique lol
      Ben pareil ! Je suis solo !
      C’est noté 😉

  • Reply Le Studio Décousu 25 avril 2018 at 18 h 37 min

    Je découvre ton blog et j’aime beaucoup son design, mais surtout ton honnêteté sur cet article. Alors je ne tarde pas à allez découvrir les suivants. 🙂

    • Reply Milie 25 avril 2018 at 21 h 45 min

      Merci et bienvenue alors 😉

    Laisser un commentaire